1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Affaire Khashoggi : les États-Unis sauront bientôt qui a tué le journaliste saoudien
1 min de lecture

Affaire Khashoggi : les États-Unis sauront bientôt qui a tué le journaliste saoudien

Donald Trump a déclaré que les États-Unis détermineraient dans les prochains jours qui a tué le Saoudien Jamal Khashoggi, assassiné le 2 octobre au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul.

Donald Trump en visite en Californie après des incendies meurtriers
Donald Trump en visite en Californie après des incendies meurtriers
Crédit : SAUL LOEB / AFP
Martin Planques & AFP

Qui est derrière l’assassinat de Jamal Khashoggi ? Donald Trump semble certain que la réponse à cette question sera bientôt connue. Samedi 17 novembre, il a déclaré que les États-Unis détermineraient dans les prochains jours qui a tué le journaliste saoudien, assassiné le 2 octobre au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul.

Parlant à des journalistes à Malibu en Californie, où il a visité des zones ravagées par les incendies, Donald Trump a annoncé qu'un "rapport complet" sur le point de savoir "qui l'a fait" serait achevé "dans les deux prochains jours", soit dimanche ou lundi, puis il a mentionné un délai différent, "lundi ou mardi".

Quelques heures plus tôt, Heather Nauert, porte-parole du département d'État américain, a déclaré que les États-Unis n'avaient, à ce stade, abouti à aucune "conclusion définitive" sur les responsabilités dans l'assassinat de Jamal Khashoggi.

Aucune conclusion définitive

Cette dernière réagissait à des informations du Washington Post et du New York Times, qui citent des sources anonymes, selon lesquelles la CIA a conclu que c'était le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane qui avait commandité l'assassinat du journaliste.

À lire aussi

Heather Nauert a déclaré qu'au moment où elle parlait il était prématuré de désigner tel ou tel responsable. "Les récentes informations selon lesquelles le gouvernement américain a abouti à une conclusion définitive sont inexactes", a-t-elle indiqué dans un communiqué. "Nombre de questions sans réponses demeurent"

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/