1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Le pape soutient "la libération" de la Vierge Marie des mafias
1 min de lecture

Le pape soutient "la libération" de la Vierge Marie des mafias

L'Académie pontificale mariale internationale (PAMI) a créé un département d'analyse des phénomènes criminels et mafieux.

Le pape François s'adresse à la presse depuis le Vatican, le 19 août 2020.
Le pape François s'adresse à la presse depuis le Vatican, le 19 août 2020.
Crédit : Handout / VATICAN MEDIA / AFP
Maeliss Innocenti & AFP

Le pape François a apporté tout son soutien à "la libération" de la Vierge Marie de l'influence des organisations mafieuses dans une lettre envoyée en août à une académie pontificale désireuse d'étudier le phénomène. Dans ce courrier, le pape François se félicite d'une démarche académique visant à "libérer la figure de la Vierge de l'influence des organisations criminelles"

L'Académie pontificale mariale internationale (PAMI), dont la fonction est de créer des liens entre théologiens internationaux spécialisés dans l'étude de Marie, vient d'instituer un département d'analyse des phénomènes criminels et mafieux. Une première journée d'étude est programmée le 18 septembre.


Dans le Sud de l'Italie, des processions religieuses marquent encore parfois l'arrêt devant la maison d'un chef de clan local, avec une statue de la Madone, une pratique désormais plus contestée.

Le pape François veut éloigner la mafia des paroisses

"La dévotion mariale est un patrimoine religieux-culturel à sauvegarder dans sa pureté originelle, en la libérant des superstructures, des pouvoirs ou des conditionnements qui ne répondent pas aux critères évangéliques de justice, de liberté, d'honnêteté et de solidarité", indique le pape dans sa lettre envoyée le 15 août au président de l'Académie, le père Stefano Cecchin.

À lire aussi

Depuis son élection, le pape François s'est attaqué frontalement aux mafieux, souvent des pratiquants et des bienfaiteurs des paroisses. En septembre 2018, le souverain pontife s'était notamment rendu à Palerme pour rendre hommage à un prêtre assassiné 25 ans plus tôt pour avoir cherché à tirer des tentacules de la mafia sicilienne (Cosa Nostra) les jeunes d'un quartier défavorisé.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/