2 min de lecture États-Unis

L'ex-directeur de campagne de Trump hospitalisé après avoir menacé de se suicider

Brad Parscale, directeur de campagne de Donald Trump en 2020 démis en juillet, a été hospitalisé dimanche 27 septembre après avoir menacé de se suicider, selon la police américaine.

L'ancien directeur de campagne de Trump 2020, Brad Parscale, le 8 mai 2019, lors d'un rassemblement Make America Great Again en Floride.
L'ancien directeur de campagne de Trump 2020, Brad Parscale, le 8 mai 2019, lors d'un rassemblement Make America Great Again en Floride. Crédit : Brendan Smialowski / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

Il était directeur de la campagne 2020 de Donald Trump jusqu'en juillet dernier. Brad Parscale, a été hospitalisé dimanche 27 septembre après que son épouse a averti la police qu'il menaçait de se suicider chez lui, en Floride.

Les policiers ont été appelés depuis un domicile où "un homme armé tentait de se suicider", a déclaré une policière de Floride sur CNN. L'homme a par la suite été identifié comme étant Brad Parscale, ancien directeur de campagne du candidat républicain. Sa femme, à l'origine de l'appel, a déclaré que son mari était "armé, qu'il avait accès à plusieurs armes à feu dans leur résidence, et qu'il menaçait de se faire du mal", a ajouté la policière.

Personnage imposant connu pour son franc-parler, Parscale a été remplacé en juillet, quatre mois avant l'élection présidentielle, alors que Donald Trump était en baisse dans les sondages. L'ancien directeur de campagne s'est rapidement rendu aux policiers de Floride et a été placé en détention temporaire pour les personnes atteintes de maladie mentale.

Dans une vidéo d'une caméra corporelle d'un policier, publiée par le Miami Herald, on peut voir la femme de Parscale à l'extérieur de la maison, expliquant qu'il "se comport(ait) de façon insensée". Une fois sorti de chez lui, torse nu, Brad Parscale est mis à terre et menotté par les agents.

10 armes à feu retrouvées chez lui

À lire aussi
Donald Trump et Joe Biden lors du débat du 22 octobre. États-Unis
Présidentielle USA : Trump a livré l'une des ses meilleures prestations lors du débat

Un des membres chargés de l'enquête a déclaré que Brad Parscale aurait agi du fait de son "comportement violent, sa consommation d'alcool, son état d'esprit agité et ses précédents commentaires sur le suicide," a rapporté le Wall Street Journal. L'enquêteur a également remarqué plusieurs traces de coups sur les bras de son épouse. Interrogée, elle a répondu que son mari la battait.

Après avoir été emmené à l'hôpital, les enquêteurs ont retrouvé dix armes à feu dans son domicile : deux fusils à pompe, deux fusils, un revolver et cinq pistolets, selon le rapport de police.

Membre encore actif dans la campagne de Trump

Brad Parscale avait été démis de ses fonctions après un meeting de campagne de Donald Trump à Tulsa, dans l'Oklahoma qui avait été largement critiqué, tant pour la faible participation que pour le discours décousu du président. Proche de la famille Trump, il est cependant demeuré un membre important de l'équipe de campagne.

"Brad Parscale est un membre de notre famille et nous l'aimons tous. Nous sommes prêts à le soutenir ainsi que sa famille par tous les moyens", a déclaré le directeur de communication de la campagne de Trump, Tim Murtaugh, au journal South Florida Sun Sentinel. "Les attaques personnelles dégoûtantes des Démocrates et des 'RINOs' (Républicains de nom seulement) mécontents sont allées très loin, et ils devraient avoir honte de ce qu'ils ont fait à cet homme et sa famille", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Élections américaines Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants