2 min de lecture Everest

Everest : cinq alpinistes périssent en deux jours en raison d'un embouteillage

La fréquentation croissante crée de dangereux embouteillages en "zone de la mort", les alpinistes doivent attendre plusieurs heures sur le toit du monde. Cinq alpinistes sont décédés, portant à sept le nombre de morts cette saison.

L'Everest connait des embouteillages
L'Everest connait des embouteillages Crédit : Handout / Project Possible / AFP
AFP et Julien Chabrout

lI faut faire la queue en ce moment sur le toit du monde, avec une attente de plusieurs heures près du sommet de l’Everest dans l’Himalaya. Des photos impressionnantes montraient ces derniers jours une longue file d'alpinistes emmitouflés piétinant en crampons les uns derrière les autres sur l'arête située entre la cime et le col Sud, où se trouve l'ultime campement du versant népalais. 

À cette altitude extrême, l'oxygène se fait plus rare dans l'atmosphère et les sportifs doivent généralement recourir à des bouteilles d'oxygène pour parvenir au bout de leur ascension. Une altitude supérieure à 8.000 mètres au-dessus du niveau de la mer est considérée comme la "zone de la mort"

"Rester longtemps dans la zone de la mort augmente les risques de gelures, de mal des montagnes et même de mort", a expliqué à l'AFP Ang Tsering Sherpa, ancien président de l'Association d'alpinisme du Népal. 

"Il était coincé dans l'embouteillage pendant plus de douze heures et était épuisé

Keshav Paudel
Partager la citation

Cinq alpinistes ont péri en deux jours. "Deux alpinistes indiens supplémentaires sont morts sur l'Everest hier", a déclaré ce vendredi 24 mai Mira Acharya, porte-parole du département du tourisme du Népal. Kalpana Das, 52 ans, avait atteint le sommet mais elle est décédée jeudi après-midi tandis qu'elle descendait. Un autre grimpeur indien, Nihal Bagwan, 27 ans, a aussi trouvé la mort sur le chemin du retour. 

À lire aussi
Le mont Everest Everest
Le skieur de l'Everest, Davo Karnicar, est mort

"Il était coincé dans l'embouteillage pendant plus de douze heures et était épuisé. Des guides sherpas l'ont ramené au camp 4 mais il a rendu son dernier souffle là-bas", a relaté Keshav Paudel de l'agence Peak Promotion. De l'autre côté de la montagne, un alpiniste autrichien de 65 ans est mort sur la voie tibétaine, moins fréquentée que la népalaise, a annoncé son organisateur d'expédition. Mercredi, deux grimpeurs avaient également perdu la vie. 

Au total, le nombre d'alpinistes sur l'Everest pourrait cette année dépasser le record atteint l'an dernier qui avait vu 807 personnes atteindre le sommet. L'Everest a été conquis pour la première fois en 1953 par le Népalais Tenzing Norgay et le Néo-Zélandais Edmund Hillary.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Everest Alpinisme Montagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants