1 min de lecture Coronavirus

Johnson & Johnson : les autorités américaines demandent la reprise de la vaccination

L'utilisation du vaccin développé par Johnson & Johnson est suspendue aux États-Unis depuis le 13 avril après de rares cas de thrombose.

Photo de boites du vaccin anti-covid américain Johnson & Johnson prise le 4 Mars 2021. (Illustration)
Photo de boites du vaccin anti-covid américain Johnson & Johnson prise le 4 Mars 2021. (Illustration) Crédit : JOSEPH PREZIOSO / AFP
Gaétan Trillat et AFP

Alors que le vaccin Johnson & Johnson commence à être administré en France dès ce samedi 24 avril, son utilisation devrait aussi reprendre prochainement aux États-Unis. Suspendu depuis le 13 avril par précaution après des cas rares de thrombose, le vaccin a reçu vendredi le feu vert des autorités américaines, qui jugent que les bénéfices l'emportent sur les risques chez les personnes âgées de 18 ans et plus.

L'Agence américaine des médicaments (FDA) et les Centres de lutte et de prévention des maladies (CDC) "sont confiants dans le fait que ce vaccin est sûr et efficace dans la prévention du Covid-19", ont affirmé les deux agences dans un communiqué commun. "Pour l'instant, les données disponibles suggèrent que le risque" de thrombose "est très bas, mais la FDA et les CDC resteront vigilants et continueront d'enquêter sur ce risque", selon le texte.


Le vaccin Johnson & Johnson a déjà été administré à 7,98 millions de personnes aux Etats-Unis. Selon des données présentées vendredi, sur 3,99 millions de femmes vaccinées, 15 ont développé des cas graves de caillots sanguins, et trois sont décédées. Treize d'entre elles étaient âgées de moins de 50 ans, les deux autres avaient entre 50 et 64 ans. Il n'y a eu aucun cas connu chez les hommes vaccinés.

Certains experts ont notamment souligné vendredi les bénéfices de ce vaccin à dose unique, pouvant être conservé dans les réfrigérateurs et atteindre plus facilement les groupes vulnérables, face aux risques très rares de thromboses, qui peuvent avoir des conséquences neurologiques dévastatrices même quand elles ne sont pas mortelles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants