2 min de lecture Justice

Israël : le premier ministre Benjamin Netanyahu mis en examen pour corruption

Au pouvoir en Israël depuis treize ans, Benjamin Netanyahu est mis en examen pour corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires différentes.

Netanyahu mis en examen pour corruption
Netanyahu mis en examen pour corruption Crédit : AMOS BEN GERSHOM / GPO / AFP
Romane
Romane Ganneval et AFP

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au pouvoir depuis 13 ans, a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance" dans différentes affaires, a annoncé le 21 novembre le procureur général d'Israël, Avichaï Mandelblit. 

La justice soupçonne Benjamin Netanyahu "d'abus de confiance", de "corruption" et de malversations dans trois affaires, y compris dans "l'affaire Bezeq", la plus sensible pour le Premier ministre. Les enquêteurs estiment que ce dernier a promu entre 2014 et 2017, des réglementations favorables au groupe de télécommunications Bezeq, appartenant à un proche, Shaul Elovitch. Dans les deux autres dossiers, il est soupçonné d'avoir reçu de luxueux cadeaux de la part de milliardaires et d'avoir tenté de s'assurer des articles favorables dans le plus grand quotidien payant du pays.

Cette annonce, très attendue en Israël, intervient quelques heures après que le président du pays a sollicité le Parlement pour trouver un Premier ministre, Benjamin Netanyahu et son rival Benny Gantz ayant chacun échoué à former un gouvernement dans la foulée des élections de septembre.

Netanyahu dénonce "un coup d'État"

Après l'annonce de sa mise en examen, Benjamin Netanyahu a dénoncé un "coup d'Etat", promettant qu'il n'allait "pas abandonner".

"Ce qui se passe ici est une tentative de mener un coup d'Etat contre le Premier ministre", a déclaré le chef de gouvernement israélien, le premier en exercice à être inculpé, appelant "à enquêter sur les enquêteurs" qui ont mené les investigations contre lui.

Depuis Jérusalem,il a dénoncé lors d'une conférence de presse de "fausses accusations motivées par des considérations politiques" qui visent "à le faire tomber". D'un ton vindicatif, il a assuré qu'il n'était "pas prêt à abandonner."

À lire aussi
Mathieu Valbuena et Karim Benzema le 10 juin 2014 Affaire Valbuena
"Sextape" de Valbuena : décision-clé de la Cour de cassation lundi pour Benzema

La décision du procureur général d'Israël pourrait avoir d’importantes conséquences politiques dans le pays : les parlementaires ne disposent que trois semaines pour trouver un nouveau chef de gouvernement, capable de rallier au moins 61 de 120 députés du Parlement israélien. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Israël Benjamin Netanyahu
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants