2 min de lecture Israël

Israël : Netanyahu ne concède rien, Lieberman et Gantz pour un gouvernement d'union nationale

Les partis du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et de son rival Benny Gantz étaient au coude-à-coude mardi soir à l'issue des législatives israéliennes.

Avigdor Lieberman a appellé mardi 17 septembre à un gouvernement d'union nationale avec le Likoud et le parti "Bleu-blanc"
Avigdor Lieberman a appellé mardi 17 septembre à un gouvernement d'union nationale avec le Likoud et le parti "Bleu-blanc" Crédit : JALAA MAREY / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Il est le maître des alliances de cette élection. L'ancien ministre Avigdor Lieberman, chef d'un parti jugé clé pour la formation du prochain gouvernement israélien, a appelé mardi 17 septembre à constituer un gouvernement "d'union nationale" avec les partis de Benjamin Netanyahu et de Benny Gantz, au coude-à-coude à l'issue des législatives.

"Il n'y a qu'une option pour nous et c'est la formation d'un large gouvernement d'union nationale et libéral avec Israël Beitenou (son parti, ndlr), le parti Bleu-blanc et le Likoud ", a déclaré Avigdor Lieberman.

Les sondages à la sortie des urnes créditent le Likoud de Benjamin Netanyahu (droite) et le parti "Bleu-blanc" de Benny Gantz (centre) d'environ 31 à 34 sièges sur les 120 du Parlement. Avec leurs alliés traditionnels, aucun de ces deux blocs ne parviendrait à obtenir les 61 sièges nécessaires à la formation d'un gouvernement stable

La formation nationaliste laïque Israel Beiteinou d'Avigdor Lieberman, créditée de huit à dix sièges, pourrait ainsi peser sur la formation du prochain gouvernement. 

Gantz appelle pour un gouvernement d'union

Benny Gantz, le principal rival de Benjamin Netanyahu aux législatives israéliennes, a également appelé à la formation d'un gouvernement d'union. "Nous agirons pour former un large gouvernement d'union qui exprimera la volonté du peuple (...) Nous avons entamé les négociations et je parlerai avec tout le monde", a déclaré M. Gantz, tête de liste de la formation Kahol Lavan (Bleu-blanc).

À lire aussi
Le Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu et le général Benny Gantz Israël
Israël : Netanyahu annonce renoncer à former un gouvernement

En reportant les sièges de leurs alliés stratégiques ou potentiels, les deux partis obtiendraient environ 55 ou 56 sièges, et resteraient donc incapables d'atteindre le nombre magique de 61 sièges pour obtenir une majorité. 

Netanyahu pour un "gouvernement sioniste fort"

Mais le Premier ministre sortant ne concède rien pour l'instant. Benjamin Netanyahu a ainsi plaidé mercredi pour la formation d'un "gouvernement sioniste fort". "Dans les prochains jours, nous entamerons des négociations en vue de l'établissement d'un gouvernement sioniste fort", a déclaré M. Netanyahu, lors d'un discours en pleine nuit à Tel-Aviv.

"Nous allons négocier avec le plus grand nombre de partenaires pour éviter la formation d'un gouvernement antisioniste dangereux (...) il n'y aura pas et il ne peut pas y avoir de gouvernement qui s'appuie sur des partis arabes antisionistes, des partis qui nient l'existence même d'Israël en tant qu'État juif et démocratique", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Israël International Élections législatives
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants