1 min de lecture Israël

Israël : Benjamin Netanyahu refuse toute justice expéditive après la mort d'un Erythréen

Le premier ministre israélien pointe du doigt l'influence d'internet et des réseaux sociaux sur les auteurs d'attentat.

Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 2 août 2015.
Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 2 août 2015. Crédit : GALI TIBBON / POOL / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le premier ministre Benjamin Netanyahu a dit lundi 19 octobre refuser que les Israéliens se fassent justice eux-mêmes face à la vague de violences qui secoue leur pays, après la mort d'un Erythréen pris par erreur pour l'auteur d'un attentat et brutalisé par la foule. "Nous sommes un pays respectueux de la loi, personne n'a le droit d'appliquer ses propres lois", a-t-il déclaré dans des propos diffusés par la radio publique.

Benjamin Netanyahu a pointé du doigt l'influence d'internet et des réseaux sociaux sur les auteurs d'attentat. "Ce à quoi nous assistons ici, c'est la fusion de l'islam extrémiste et d'internet, c'est la rencontre d'Oussama ben Laden et de Mark Zuckerberg", fondateur de Facebook, a-t-il dit. Israël est confronté à une vague d'attentats contre des soldats, des policiers ou des civils juifs. Ces violences ont poussé les Israéliens vers les armureries et conduit certains politiciens à les encourager à s'armer.

Dans un climat de vive tension, un Erythréen est mort dimanche lors d'un attentat dans le sud d'Israël quand un agent de sécurité l'a pris pour un assaillant et a ouvert le feu sur lui. Encore en vie, la victime a été brutalisée par des témoins. Elle a succombé plus tard à ses blessures.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Israël Benjamin Netanyahu Proche-orient
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants