1 min de lecture Élections législatives

Iran : les conservateurs favoris des législatives hantées par l'abstention

REPORTAGE - L'Iran élit vendredi 21 février ses députés lors d'un scrutin pour lequel les conservateurs partent favoris.

>
Iran : les conservateurs favoris des législatives hantées par l'abstention Crédit Image : ATTA KENARE / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Brice Dugénie édité par Thomas Pierre

Jour de vote en Iran. Les législatives pourraient marquer le retour au pouvoir des conservateurs. L'actuel gouvernement, dirigé par Hassan Rohani, est très critiqué par les Iraniens. Ce rejet des autorités pourrait se traduire par une forte abstention dans les bureaux de vote.

Sous l'immense coupole verte et bleu de cette mosquée du centre de Téhéran, les électeurs scrutent d'immenses listes affichées sur des panneaux, feuille et stylo en main. Parmi les 1.600 noms inscrits, ils choisissent et reportent ceux de leurs candidats sur le document. Cela prend du temps car ils peuvent écrire jusqu'à 30 noms. 

Mais ce vendredi 21 février l'attente n'est pas longue à l'entrée de la mosquée car les Iraniens désabusés, lassés par la politique ne se déplacent plus pour voter. S'abstenir n'est pourtant pas la solution selon Arman : "Il vaut mieux participer au scrutin, car autrement ils vont choisir à notre place. Le choix n'est pas facile et c'est vrai qu'il y a beaucoup de problèmes, alors cette fois j'essaye de choisir des candidats de tous les partis. Et surtout j'ai choisi des jeunes pour le futur". 

Les conservateurs favoris

Ce scrutin parlementaire semble promis aux conservateurs, la conséquence d'une manipulation politique pour les réformateurs. Mais à la sortie du bureau, cette femme recouverte d'un voile noire explique que ceux qui boycottent cette élection sont sous l'emprise des médias occidentaux : "Les gens qui pensent qu'ils ne doivent pas voter sont influencés par les médias étrangers. On voit bien, toutes les chaînes de télévision étrangères ne font que diffuser de la propagande contre l'Iran. 

À lire aussi
Nathalie Kosciusko-Morizet à la sortie de l'hôpital Cochin le 16 juin 2017. justice
L'élu qui avait agressé Nathalie Kosciusko-Morizet condamné en appel

Ce scrutin divise mais l'issue ne fait aucun doute : deux tiers des sièges du parlement sont presque acquis aux ultra-conservateurs. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections législatives Législatives Iran
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants