1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. INVITÉS RTL - Guerre en Ukraine : "Il y a une guerre de mémoire" entre la Russie et l'Ukraine
2 min de lecture

INVITÉS RTL - Guerre en Ukraine : "Il y a une guerre de mémoire" entre la Russie et l'Ukraine

Alors que la Russie célèbre la victoire face aux nazis lors de la Seconde Guerre mondiale ce lundi 9 mai, le journaliste Antoine Vitkine et l'autrice Alexandra Goujon estiment qu'on assiste à "une guerre de mémoire".

Vladimir Poutine, à Novo-Ogaryovo, le 15 avril 2022.
Vladimir Poutine, à Novo-Ogaryovo, le 15 avril 2022.
Crédit : Mikhail Klimentyev / SPUTNIK / AFP
Le 9 mai selon Vladimir Poutine: une réécriture de l'histoire permanente?
09:52
Le 9 mai selon Vladimir Poutine: une réécriture de l'histoire permanente?
09:52
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Quentin Marchal

L'armée russe et Vladimir Poutine commémorent ce lundi 9 mai la capitulation de l'Allemagne nazie face aux Alliés en 1945. Ils ont prévu une démonstration de force avec un défilé militaire ainsi qu'un discours minutieusement analysé du chef du Kremlin. 


Selon Antoine Vitkine, journaliste et réalisateur du documentaire La vengeance de Poutine, la réécriture de l'Histoire et des faits par Vladimir Poutine "font partie de sa stratégie" pour gouverner la Russie. "Sa fuite en avant consiste à proposer à son peuple, plutôt que le développement économique ou les libertés, un aventurisme et une vision mythologique de l'Histoire dans laquelle il voudrait inscrire son peuple", estime Antoine Vitkine.

"Le 9 mai est une nostalgie de l'ère de la puissance soviétique avec un militarisme et des images de chars, de canons et d'avions qui défilent", ajoute également le journaliste. "Lorsqu'on envahit l'Ukraine, Vladimir Poutine envahit des nazis et ressuscite cette mémoire dans laquelle il enferme les Russes", déplore Antoine Vitkine.

Un parallèle entre l'invasion russe et la Seconde guerre mondiale

De son côté, Alexandra Goujon, maître de Conférence à l’Université de Bourgogne et autrice de L’Ukraine, de l’indépendance à la guerre, explique qu'"en Ukraine aujourd'hui, on a tendance à faire un parallèle entre l'invasion russe depuis février dernier et ce qu'il s'est passé en Ukraine pendant la Seconde guerre mondiale, avec plusieurs millions de militaires et civils tués". 

À écouter aussi

"Le siège de Marioupol est associé parfois au siège de Stalingrad", note-t-elle et "les Ukrainiens cherchent aussi à montrer aujourd'hui que le pire des ennemis c'est la Russie et la manière dont les Russes mènent la guerre, après notamment le massacre de Boutcha. Ils cherchent à démontrer que les Russes ne sont pas si différents des nazis".

"Il y a une guerre de la mémoire" entre la Russie et l'Ukraine, juge Alexandra Goujo. "Les mémoires dans ces deux régions du monde sont très vives", note Antoine Vitkine qui explique que "du côté de Poutine, c'est évidemment de la propagande pour justifier auprès de son peuple une guerre d'agression contre l'Ukraine".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/