1 min de lecture Australie

Incendies en Australie : un "coup de grâce" pour des espèces selon un chercheur

INVITÉ RTL- Les incendies en Australie ont non seulement brûlé des dizaines de milliers de kilomètres carrés mais ils mettent également en danger une biodiversité déjà fragile pour Franck Courchamp, chercheur au CNRS.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Incendies en Australie : "coup de grâce" pour des espèces selon un chercheur Crédit Image : SAEED KHAN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Sarah Rozenbaum

Depuis septembre, les incendies qui ravagent l'Australie ont brûlé une zone de plus de 100 000 kilomètres carrés, soit autant que la superficie de la Corée du Sud.

Franck Courchamp, écologue, directeur de recherches au CNRS, spécialiste de la biodiversité et de l'extinction des espèces estime que le chiffre de plus d'un milliard d'animaux morts en Australie est "non seulement possible mais très conservateur". Pour lui, ce chiffre "ne prend pas en compte les amphibiens, les poissons, les invertébrés comme les insectes par exemple donc au total, on devrait avoir énormément plus".

Le chercheur mesure la difficulté à croire ce chiffre : "on a du mal à réaliser l'impact écologique. Les écologues sur place disent tous qu'il va falloir certainement des dizaines d'années avant de pouvoir vraiment faire les comptes des dommages qui ont été causés pendant ces incendies".

"On peut s'attendre à encore deux mois de feux"

Et le bilan pourrait encore s'alourdir puisque "on est seulement au début de l'été en Australie, on peut s'attendre à deux bons mois encore de saison de feux".

À lire aussi
Une australienne tombe sur une tige de fer dans son hamburger de chez Mcdonald's Sydney
Australie : une cliente découvre une tige en fer dans son sandwich McDonald's

La présence encore active de feux empêche des données exactes concernant l'état de la biodiversité mais selon, Franck Courchamp : "Ce qu'on peut dire, c'est que la plupart des animaux qui étaient présents dans ces zones sont soit morts immédiatement dans les feux soit ont été déplacés soit ont été blessés et vont très certainement mourir rapidement".

La conclusion du chercheur ? " Il est très possible que ça soit le coup de grâce pour plusieurs centaines d'espèces en Australie".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Australie Incendie Biodiversite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants