1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Immigration : le Royaume-Uni dénonce l'inefficacité de la France
1 min de lecture

Immigration : le Royaume-Uni dénonce l'inefficacité de la France

Boris Johnson a vivement critiqué la France après l'afflux massif de migrants venus du littoral français. Selon lui, "la meilleure solution c'est de les empêcher de quitter les côtes françaises".

Des CRS, dans le camp de migrants de Calais, le 29 septembre 2020
Des CRS, dans le camp de migrants de Calais, le 29 septembre 2020
Crédit : Bernard BARRON / AFP
L'afflux de migrants venus de France agace le Royaume-Uni
03:56
L'afflux de migrants venus de France agace le Royaume-Uni
03:56
Franck Antson & Marie Billon - édité par Nicolas Barreiro

Le Premier Ministre britannique, Boris Johnson, était très remonté ce mercredi 8 septembre après que plusieurs centaines de migrants ont quitté le littoral français pour traverser la Manche. "La meilleure solution c'est de les empêcher de quitter les côtes françaises. Nous dépendons beaucoup de ce que font les Français mais clairement le temps passe et, le problème ne se résolvant pas, il va nous falloir employer toutes les tactiques possibles", a-t-il déclaré.

Si le phénomène n'a rien de nouveau, il semble toutefois s'intensifier. Sur la seule journée de lundi, environ 800 personnes sont parvenues à traverser. Depuis plusieurs semaines, grâce aux conditions météos favorables et à une mer calme, les migrants sont de plus en plus nombreux à tenter de se rendre en Angleterre. "C'est la folie", témoigne Jean-Luc Dubaële, maire de Wimereux, "Calais est tellement sécurisé qu'ils se reportent sur nos côtes. Aujourd'hui, on est démuni".

Chez nos voisins britanniques, cette situation fâche également. Pour Londres, Paris n'arrête pas suffisamment de migrants. Selon le ministère de l'Intérieur britannique, la France n'arrête en moyenne qu'un tiers des traversées, ce qui n'est pas assez. En juillet dernier, le Royaume-Uni avait promis de déverser environ 60 millions d'euros supplémentaires pour renforcer la surveillance des côtes, mais désormais ce paiement pourrait être conditionné aux résultats.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/