1 min de lecture Arménie

Haut-Karabagh : "Tout le monde est dans les caves", témoigne un volontaire français

TÉMOIGNAGE - Hamlet, un Français originaire d'Alsace fait parti des volontaires qui combattent l'armée azerbaïdjanaise. "Pour l'instant on essaie d'aider les enfants parce qu'il y en a beaucoup, beaucoup", témoigne-t-il.

>
Haut Karabagh : "Tout le monde est dans les caves", témoigne un volontaire français Crédit Image : ARIS MESSINIS / AFP | Crédit Média : Bénédicte Tassart / RTL | Durée : | Date :
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
Journaliste RTL

Une réunion de médiation aura lieu aujourd'hui à Genève sur la situation au Nagorny Karabakh. Plus de la moitié de la population a été déplacée par le conflit entre l'Azerbaïdjan et ce territoire séparatiste peuplé d'Arméniens. Parmi les volontaires qui combattent l'armée d'Azerbaïdjan, il y a des Français. C'est le cas de Hamlet qui vient d'Alsace. Il est arrivé sur le front il y a quelques jours. 

"Ils n'arrêtent pas de bombarder, avec les drones militaires. On entend le drone qui tourne autour de nous et boum, on entend les bombes. C'est pour ça que tout le monde est dans les caves. Pour l'instant on essaie d'aider les enfants parce qu'il y a beaucoup, beaucoup, d'enfants. Il faut les nourrir. On emmène de la nourriture, des médicaments et nous, on nous a donné le rôle de faire du pain, donc on va aller dans une boulangerie qui est dans un sous-sol", explique celui qui se sent plus que jamais concerné par ce conflit.

"C'est aussi mon devoir d'aider les enfants, je fais mon devoir. Là, aujourd'hui, j'ai parlé à ma mère, elle a pleuré. Pour moi, d'abord c'est ma patrie et après c'est mes parents. Mes parents sont fiers de moi". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Arménie Conflit Azerbaïdjan
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants