1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : que sont les bombes au phosphore blanc, que les Russes sont soupçonnés d'utiliser ?
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : que sont les bombes au phosphore blanc, que les Russes sont soupçonnés d'utiliser ?

Le mercredi 23 mars, le maire d'Irpin dans la banlieue de Kiev dit avoir été témoin de frappes russes utilisant des bombes au phosphore.

Un homme dans des décombres de la ville à Vasylkiv en Ukraine
Un homme dans des décombres de la ville à Vasylkiv en Ukraine
Crédit : Dimitar DILKOFF / AFP
ÉCLAIRAGE - Qu'est-ce que les bombes au phosphore blanc, que les Russes sont soupçonnés d'utiliser ?
00:01:23
Morad Djabari - édité par Lison Bourgeois

C'est une guerre qui s'enlise et une armée russe qui piétine. Cette nuit du 23 mars, le maire d'Irpin dans la banlieue de Kiev dit avoir été témoin de frappes russes utilisant des bombes au phosphore. C'est une arme souvent utilisée dans le cadre militaire, en petite quantité. Cette bombe permet, en pleine nuit, d'illuminer le champ de bataille ou de créer un immense nuage de fumée un peu comme un fumigène. 

En revanche, en plus grande quantité, les bombes au phosphore sont problématiques. Le phosphore blanc est une arme qui peut causer de très graves blessures sur la peau, jusqu'à l'os. Le nuage, une fois inhalé, peut ensuite bruler les organes internes. Le but est donc de tuer ou de blesser très gravement

Cette arme, a été employée en Tchétchénie, en Irak ou encore en Syrie mais on ne considère pas cela comme une arme chimique. Elle doit être utilisée dans un certain cadre. Par exemple, quand il n'y a pas de civil dans les environs. Et d'après les autorités ukrainiennes, les Russes n'ont pas respecté le cadre légal de l'utilisation du phosphore blanc. 

L'utilisation du phosphore blanc montre l'impatience de Vladimir Poutine

Il y aurait encore des civils dans cette ville d'Irpin, située à une vingtaine de kilomètres de Kiev. C'est donc une ville stratégique avant l'accès à la capitale. Mais l'armée russe ne progresse plus. L'emploi de missiles hypersoniques le week-end dernier, les bombes au phosphore aujourd'hui... Tout cela démontre en tout cas que Vladimir Poutine est en difficulté et qu'il s'impatiente, un mois après avoir lancé son offensive en Ukraine. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.