1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : l'armée russe marque-t-elle le pas ?
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : l'armée russe marque-t-elle le pas ?

ÉCLAIRAGE - De l'avis unanime des experts occidentaux, les 150.000 à 200.000 hommes mobilisés par Vladimir Poutine ont raté leur entrée en guerre, il y a maintenant un mois, contre l'Ukraine.

Un véhicule de l'armée russe détruit à la périphérie de Kharkiv, le 16 mars 2022,
Un véhicule de l'armée russe détruit à la périphérie de Kharkiv, le 16 mars 2022,
Crédit : Sergey BOBOK / AFP
Thomas Pierre & AFP

L'armée russe est-elle en difficulté en Ukraine ? C'est en tout cas ce qu'affirme Washington. Un responsable militaire cité par le New York Times estime que Moscou a perdu depuis le début du conflit 10% de ses capacités opérationnelles. Selon cet ancien officier du FSB, la Russie aurait en effet fait une "évaluation catastrophiquement incorrecte" des forces ukrainiennes. "L'ennemi a été sous-estimé dans tous les aspects", insiste-t-il. 

Face à la résistance inattendue des Ukrainiens, Moscou aurait dès lors amplifié ces derniers jours ses opérations aériennes et navales dans le pays. "Ce que nous voyons, c'est une tentative désespérée des Russes de reprendre de l'élan", constatait en début de semaine un haut responsable du Pentagone alors que les forces russes restent bloquées à 15 km au nord-ouest de Kiev et 30 km à l'est de la capitale.


La prise de Kiev paraissait pourtant être l'objectif numéro un des Russes quand ils ont franchi la frontière, le 24 février, en vue de faire tomber le régime de Volodymyr Zelensky. Mais de l'avis unanime des experts occidentaux, les 150.000 à 200.000 hommes mobilisés par Vladimir Poutine ont raté leur entrée en guerre en présumant d'une faible résistance de leurs adversaires - un échec cuisant du renseignement russe - et en négligeant leurs besoins logistiques.

7.000 soldats russes tués ?

Lacune tactique majeure, les militaires russes n'ont pas réussi à établir leur supériorité aérienne dans le ciel ukrainien. En outre, "il y a une absence chez les Russes d'une vraie politique de commandement et de conduite", souligne un ancien haut gradé français, en constatant un manque de coordination entre forces aériennes et terrestres, et des frappes russes de faible précision.


Si le nombre de militaires tués est impossible à vérifier, les estimations n'en restent pas moins vertigineuses : les Russes auraient perdu plus de 7.000 soldats en un mois selon des sources du renseignement américain citées par le New York Times. Soit un chiffre supérieur aux pertes américaines combinées en Irak et en Afghanistan. Dimanche 20 mars, la Komsomolskaya Pravda, un quotidien russe proche du Kremlin, a même brièvement mis en ligne un article faisant état de 9.861 soldats russes tués et de 16.153 blessés. Kiev, de son côté, affirmait le 12 mars avoir perdu 1.300 militaires ukrainiens, un chiffre sans doute en deçà de la réalité.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire