1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : pourquoi Poutine s'en prend-il à la Finlande ?
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : pourquoi Poutine s'en prend-il à la Finlande ?

ÉCLAIRAGE - La Finlande annoncera dimanche si elle souhaite ou non entrer dans l'Otan. Une candidature vue d'un mauvais œil par Moscou, qui a déjà commencé à sanctionner son voisin en le privant d'une partie de son électricité.

La Finlande souhaite entrer dans l'Otan pour se protéger de la Russie.
La Finlande souhaite entrer dans l'Otan pour se protéger de la Russie.
Crédit : Vesa Moilanen / Lehtikuva / AFP
Thibault Nadal & AFP

La tension monte entre la Finlande et la Russie. Ce samedi, Sauli Niinistö, a appelé son homologue russe Vladimir Poutine, au sujet de la candidature imminente de son pays à l'Otan. Une façon pour le président finlandais d'"éviter les tensions", alors que Moscou a promis une riposte "militaro-technique", si la Finlande rentrait officiellement dans l'organisation. 

Dans un communiqué, la Russie a expliqué que ce choix "serait une erreur, puisqu'il n'y a aucune menace à la sécurité de la Finlande". "Un tel changement de l'orientation politique du pays peut avoir un impact négatif sur les relations russo-finlandaises qui se sont développées pendant des années dans l'esprit du bon voisinage et de la coopération entre partenaires, en étant mutuellement avantageuses", ajoute le Kremlin.

Mais le pays du Nord de l'Europe considère que la guerre en Ukraine, mais aussi l'exigence de Moscou de ne plus avoir d'élargissement de l'Otan, justifient son changement de pied.

Une réponse attendue dimanche

Les représailles de Moscou envers la Finlande n'ont pas tardé. Comme annoncé vendredi par la filiale d'un fournisseur russe, les exportations d'électricité de la Russie vers la Finlande, qui représentent un peu moins de 10% de la consommation du pays nordique, ont été suspendues à minuit dans la nuit de vendredi à samedi.

À lire aussi

La Finlande, qui partage une frontière de 1.300 kilomètres avec la Russie, voit dans l'Otan une façon de se protéger. En attendant la réponse définitive qui doit avoir lieu dimanche, le parti social-démocrate de la Première ministre finlandaise Sanna Marin a annoncé samedi son soutien à une très large majorité à une candidature

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/