1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : pourquoi l’Allemagne est plus impactée que la France face au gaz russe
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : pourquoi l’Allemagne est plus impactée que la France face au gaz russe

L'Allemagne reprend temporairement le contrôle de la branche germanique de Gazprom. Un moyen pour le pays de limiter sa dépendance à la Russie en matière d'énergie.

Le logo de Gazprom
Le logo de Gazprom
Crédit : INA FASSBENDER / AFP
Philippine Rouvière Flamand

Berlin prend le contrôle temporaire de la filiale allemande du russe Gazprom. Cette décision intervient alors que le géant du gaz naturel russe a annoncé vendredi son retrait de cette filiale et que l'Allemagne s'inquiète déjà pour l'hiver prochain. En effet, notre voisin d'outre-Rhin est dépendant énergétiquement au gaz russe, bien plus que la France.

L'Allemagne, contrairement à la France, fabrique son électricité en majorité grâce aux énergies fossiles (43,8%) dont plus de 15% grâce au gaz. La république fédérale n'a pas compté sur le nucléaire, mais sur le renouvelable pour tenter de remplacer l'utilisation des énergies fossiles. Cette décision était alors motivée par des ambitions écologiques, mais aujourd'hui, la géopolitique prend de l'importance dans ce domaine.

L'Allemagne est inquiète de ne pas pouvoir fournir tous les ménages et toutes les entreprises en énergie l'hiver prochain. C'est d'ailleurs la raison principale pour laquelle le pays ne peut se résoudre à accepter un embargo sur le gaz russe. Le 4 avril, le ministre allemand des finances avait jugé impossible de se passer du gaz russe "pour le moment." Il a aussi affirmé qu'à "court terme, les livraisons de gaz russe ne sont pas substituables." Selon le ministre allemand, interrompre ces livraisons leur "nuirait plus qu'à la Russie."

En France, si la situation n'est pas non plus confortable, elle n'est pas aussi inquiétante. Les gouvernements ont choisi de prioriser la production d'électricité nucléaire plutôt que fossile ou renouvelable. Aujourd'hui, les énergies fossiles représentent à peine plus de 8% de notre production, alors que le nucléaire représente prés de 70%.

À écouter aussi

Le président de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), Jean-François Carenco, a tout de même appelé la semaine dernière l'ensemble des Français à réduire leur consommation d'énergie, au risque de faire face à des tensions d'approvisionnement l'hiver prochain.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.