1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : Moscou met en garde contre le risque "réel" de Troisième Guerre mondiale
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : Moscou met en garde contre le risque "réel" de Troisième Guerre mondiale

Le chef de la diplomatie russe a assuré vouloir poursuivre les négociations de paix avec l'Ukraine et accusé le président ukrainien de "faire semblant" de discuter avec Moscou.

Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe, le 18 février 2022
Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe, le 18 février 2022
Crédit : HANDOUT / RUSSIAN FOREIGN MINISTRY / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Au lendemain de la visite de ministres américains à Kiev, la Russie a assuré vouloir poursuivre les négociations de paix avec l'Ukraine, tout en avertissant du danger "réel" que le conflit dégénère en Troisième guerre mondiale.

Alors que l'armée russe indique avoir frappé une centaine de cibles en Ukraine lundi 25 avril, notamment des installations ferroviaires dans le centre du pays, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a accusé le président ukrainien Volodymyr Zelensky de "faire semblant" de discuter avec Moscou.

"C'est un bon acteur (...), si on regarde attentivement et on lit attentivement ce qu'il dit, vous allez y trouver un millier de contradictions", a affirmé le chef de la diplomatie russe, cité par les agences de presse russes. Mais "nous continuons de mener des négociations avec l'équipe" ukrainienne "et ces contacts vont se poursuivre", a-t-il déclaré.

Dans un contexte de tensions sans précédent entre Moscou et l'Occident en raison de la guerre en Ukraine, M. Lavrov a mis en garde contre le risque d'une Troisième guerre mondiale : "Le danger est grave, il est réel, on ne peut pas le sous-estimer."

Une victoire ukrainienne envisagée

À écouter aussi

Ces déclarations interviennent au lendemain de la visite à Kiev, où ils ont rencontré le président Zelensky, du chef du Pentagone Lloyd Austin et du secrétaire d'État Antony Blinken - la première de ministres américains depuis le début du conflit le 24 février.

Au retour de cette visite, le chef du Pentagone a estimé que Kiev pouvait gagner la guerre. "La première chose pour gagner, c'est de croire que l'on peut gagner. Et (les Ukrainiens) sont convaincus qu'ils peuvent gagner (...) Ils peuvent gagner s'ils ont les bons équipements, le bon soutien", a déclaré M. Austin.

Lundi soir, le président Zelensky a lui estimé que la victoire ukrainienne n'était qu'une question de temps. "Grâce au courage, à la sagesse de nos défenseurs, grâce au courage de tous les Ukrainiens, de toutes les Ukrainiennes - notre État est un véritable symbole de la lutte pour la liberté", a-t-il estimé dans son adresse du soir.

Selon le ministre de la Défense britannique Ben Wallace, Moscou a perdu à ce jour "approximativement 15.000 hommes" en Ukraine, un chiffre invérifiable de source indépendante. Moscou n'a donné aucun bilan depuis le 25 mars, lorsqu'elle avait affirmé avoir perdu 1.351 soldats.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur