1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : l'Occident ne se laissera pas "intimider" par Poutine, promet Biden
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : l'Occident ne se laissera pas "intimider" par Poutine, promet Biden

Le président américain s'est adressé à son homologue russe, assurant que "l'Amérique et ses alliés sont tout à fait prêts à défendre chaque centimètre du territoire de l'OTAN".

Joe Biden, le 15 septembre 2022.
Joe Biden, le 15 septembre 2022.
Crédit : MANDEL NGAN / AFP
Nicolas Barreiro

Le président américain Joe Biden a affirmé vendredi 30 septembre que les États-Unis et leurs alliés ne se laisseraient pas "intimider" par le président russe Vladimir Poutine, promettant que l'OTAN défendrait "chaque centimètre" de son territoire. "L'Amérique et ses alliés ne se laisseront pas intimider" et Vladimir Poutine "ne nous effrayera pas", a-t-il affirmé lors d'un discours à la Maison Blanche.

Joe Biden s'est ensuite adressé directement au président russe, pointant son doigt vers la caméra en le mettant en garde contre toute attaque du territoire de l'OTAN. "L'Amérique et ses alliés sont tout à fait prêts à défendre chaque centimètre du territoire de l'OTAN", a-t-il assuré. "M. Poutine, comprenez bien ce que je dis : chaque centimètre."

Le président américain s'exprimait peu après l'officialisation de l'annexion de quatre territoires ukrainiens par Vladimir Poutine, qui a promis la victoire à son pays lors d'un concert festif sur la place Rouge, à Moscou.

L'arme nucléaire, "des menaces imprudentes"

Le président russe et d'autres responsables du pays ont menacé à plusieurs reprises de faire usage de l'arme nucléaire pour défendre les nouveaux territoires ukrainiens incorporés. Joe Biden a jugé qu'il s'agissait de "paroles et de menaces imprudentes", en qualifiant la cérémonie de vendredi de "numéro bidon" censé montrer sa force mais qui illustre au contraire, selon lui, le fait "qu'il est en difficulté".

Peu après la prise de parole du président, son conseiller pour la sécurité nationale Jake Sullivan a affirmé que le risque de recours à l'arme nucléaire par la Russie existait mais ne semblait pas "imminent". "Nous ne voyons présentement pas d'indications d'un usage imminent d'armes nucléaires", a-t-il déclaré.

Jake Sullivan a par ailleurs assuré que l'armée américaine en Europe était prête à faire face à "toute éventualité". Les États-Unis annonceront l'envoi "immédiat" de nouvelles armes pour l'Ukraine la semaine prochaine, a-t-il aussi indiqué.

Des sous-marins vers les gazoducs Nord Stream

Évoquant une nouvelle aide de 12 milliards de dollars à l'Ukraine votée au Congrès américain, le président a promis de "continuer à fournir des équipements militaires" au pays "pour qu'il puisse se défendre".

Joe Biden a également promis l'envoi de moyens sous-marins sur le site des explosions des gazoducs Nord Stream 1 et 2, "pour déterminer ce qui s'est exactement passé", après ce qu'il a qualifié d'"acte de sabotage délibéré".

"Nous allons travailler avec nos alliés pour faire toute la lumière là-dessus", a assuré Joe Biden. "J'ai déjà commencé à aider nos alliés à renforcer la protection de ces infrastructures cruciales", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire