1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : "J'en pleure la nuit", confie Natalia, exilée en France depuis un an
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : "J'en pleure la nuit", confie Natalia, exilée en France depuis un an

Un an après le début de l'invasion russe, des rassemblements vont se tenir dans plusieurs villes de France, pour marquer leur soutien à l'Ukraine. Le conflit a déjà fait 300.000 morts et 110.000 déplacés.

Une jeune fille pose devant un drapeau ukrainien géant.
Une jeune fille pose devant un drapeau ukrainien géant.
Crédit : AFP
Guerre en Ukraine : "J'en pleure la nuit", confie Natalia, exilée en France depuis un an
00:01:47
Hermine Le Clech - édité par Guillaume Dosda

Son fils de 2 ans dans les bras, Natalia montre une photo sur son téléphone. C'est celle de son mari, sur le front depuis un an : "Je la regarde pour garder le moral. On le voit là devant un blindé." 

Derrière son sourire, cette maman de 39 ans cache le traumatisme d'une année d'exil, rythmée par les bombardements et l'inquiétude pour ses proches : "J'en pleure la nuit. Je reçois tellement d'informations négatives tous les jours. Je vois des décès, des disparitions d'amis. Je prie juste pour que mon mari reste en vie. Je pensais que cette guerre était l'affaire de deux mois. C'est effrayant de se dire que ça fait déjà un an."
 
Natalia essaie ne pas trop penser aux mois qui passent, mais plutôt de se construire un quotidien, ici, à des milliers de kilomètres de chez elle : "Je passe beaucoup de temps sur internet pour apprendre la langue française. On essaie aussi de discuter à la maison. Je me concentre sur le positif. Et puis il y a toujours quelque chose à faire ici pour ne pas penser à la guerre."
 
Avec son fils, elle vit chez Daniel et Élodie. Le couple a déjà cinq enfants, ce qui fait un peu de monde dans cette maison : "Il y a neuf personnes à table, midi et soir, il n'y a pas de reste. On ne peut pas (arrêter), on ne va pas mettre une maman et son bébé dehors", indique Élodie. Natalia, elle, n'imagine pas sa vie en France loin de son mari et de sa fille aînée restés en Ukraine.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire