1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : forces de dissuasion, de quoi parle-t-on ?
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : forces de dissuasion, de quoi parle-t-on ?

Dimanche 27 février, Vladimir Poutine a annoncé déclencher "la force de dissuasion", un dispositif qui englobe différents types d'armements, défensifs comme offensifs.

Le brise-glace nucléaire russe "50 ans de la Victoire" au pôle Nord, le 18 août 2021
Le brise-glace nucléaire russe "50 ans de la Victoire" au pôle Nord, le 18 août 2021
Crédit : Ekaterina ANISIMOVA / AFP
Thibault Nadal & AFP

La menace ultime. Dimanche 27 février, Vladimir Poutine a annoncé mettre en alerte la "force de dissuasion" de l'armée russe, qui comprend un volet nucléaire, mais pas seulement. 

Selon la définition de l’OTAN, la "force de dissuasion" est une stratégie militaire consistant à "menacer de recourir à la force afin de décourager un adversaire d’entreprendre une action indésirable". Le ministère de la Défense russe propose lui aussi sa définition : "les forces de dissuasion russes sont un ensemble d'unités dont le but est de décourager une attaque contre la Russie".

La "force de dissuasion" comprend donc des forces défensives. Elle allie des technologies de défense, à l’image de systèmes d’alerte en cas d’attaque de missile à des boucliers anti-missiles, en passant par des systèmes de contrôle spatial et aérien.

Du côté offensif de la dissuasion, la palette est beaucoup plus large. Elle englobe, en premier lieu, les armes nucléaires, mais aussi des unités de bombardiers, des navires de surface ou des armes de précision à longue portée. 

Un coup de bluff de la part de Poutine ?

À lire aussi

Mais ce qui est le plus craint, ce sont bien les armes nucléaires. Selon les chiffres de la Fédération des scientifiques américains, la Russie compterait 5.977 têtes nucléaires, à savoir des armes reposant sur la fission de noyaux atomiques. Un chiffre qui fait de la Russie la première puissance nucléaire au monde, devant les États-Unis, avec 5.550 têtes nucléaires.

Mais selon bon nombre de spécialistes, ces annonces de Vladimir Poutine ne seraient qu'un grand coup de bluff, pour faire peur à l'Ukraine et précipiter ainsi sa victoire, et de faire pression sur les Occidentaux pour réduire les sanctions qui pèsent sur la Russie.

La rédaction vous recommande

   

À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.