1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : en Suisse, les abris antiatomiques sont obligatoires
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : en Suisse, les abris antiatomiques sont obligatoires

REPORTAGE - Denis et Raelle emmènent RTL dans leur bunker à leur domicile de Liestal. Une pièce obligatoire en Suisse depuis la Guerre froide.

L'entrée d'un bunker (image d'illustration)
L'entrée d'un bunker (image d'illustration)
Crédit : MARKUS SCHOLZ / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
Guerre en Ukraine : en Suisse, les abris antiatomiques sont obligatoires
00:01:05
Yannick Olland - édité par Florine Boukhelifa

La guerre en Ukraine a réveillé chez certaines personnes la crainte d'un conflit nucléaire, auquel personne ne s'est vraiment préparée. Personne, sauf peut-être nos voisins suisses. Depuis la Guerre froide, le pays impose de prévoir un abri antiatomique blindé lorsque l'on construit une maison ou un immeuble. Résultat, il existe actuellement 365.000 bunkers de ce type en Suisse, capables d'abriter les neuf millions d'habitants du pays.

Longtemps considérés comme inutiles, souvent détournés de leur usage, ils sont vus avec un œil un peu différent ces derniers temps. À Liestal, dans le canton de Bâle-Campagne, la maison de Denis et Raelle a été construite en pleine nature, au sommet d'une colline, mais ici aussi il faut un abri antiatomique. "Dans la partie bunker, la porte fait 20 centimètres d'épaisseur, les fenêtres aussi. Il reste les systèmes de filtration d'air", explique l'homme qui garde précieusement tous les modes d'emploi.

"On voit que le truc a été vérifié et testé en 1970. Aucune idée s'il est fonctionnel ou pas", poursuit Denis qui ne sait pas non plus comment cela fonctionne. "Personne ne m'a expliqué quand je suis arrivé", dit-il. À la place, l'abri est utilisé comme "garde-manger" avec un espace pour sa "cave à vin personnelle, parce que ça conserve bien". "On n'en fait peut-être pas la bonne utilisé", concède son épouse. "Des fois ça m'effleure l'esprit, je me dis que vu ce qu'il se passe en ce moment, ça peut être utile", ajoute-t-elle.

Une prise de conscience peut-être accentuée par l'arrivée, dans la maison voisine, de deux familles de réfugiés ukrainiens.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.