1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : au moins 5.000 personnes auraient été tuées à Marioupol depuis le début du conflit
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : au moins 5.000 personnes auraient été tuées à Marioupol depuis le début du conflit

Depuis le 24 février, Marioupol est assiégée par l'armée russe. Près de 5.000 personnes auraient perdu la vie. Le président tchétchène Ramzan Kadyrov se trouverait même sur place.

Un quartier détruit de la ville de Marioupol, le jeudi 17 mars 2022.
Un quartier détruit de la ville de Marioupol, le jeudi 17 mars 2022.
Crédit : HANDOUT / TELEGRAM / PAVLOKYRYLENKO_DONODA / AFP
Thibault Nadal & AFP

Un chiffre édifiant, symbole de cette ville devenue martyre au fil du conflit. Depuis le 24 février, date du début de l'invasion de l'Ukraine, près de 5.000 personnes auraient perdu la vie, selon une conseillère de la présidence ukrainienne, chargée des couloirs humanitaires.

"Environ 5.000 personnes ont été enterrées, mais les gens ne sont plus enterrés depuis dix jours à cause des bombardements continus", a déclaré Tetiana Lomakina, estimant qu'"au vu du nombre des personnes encore sous les décombres (...), il pourrait y avoir autour de 10.000 morts".

Plus d'un mois après le début de l'invasion russe, Volodymyr Zelensky avait dénoncé dimanche un blocus total de cette cité portuaire sur la mer d'Azov, dont l'armée russe tente de s'emparer depuis fin février, et où approximativement 160.000 personnes sont toujours coincées, selon le maire Vadim Boïtchenko.

"Toutes les entrées et sorties de la ville sont bloquées (...), il est impossible de faire entrer à Marioupol des vivres et des médicaments", a affirmé dimanche soir le président ukrainien, accusant les forces russes de bombarder les convois d'aide humanitaire et de tuer volontairement les chauffeurs. 

Ramzan Kadyrov se trouverait actuellement dans Marioupol

À écouter aussi

Preuve de l'importance stratégique de la ville, plusieurs médias russes affirment que Ramzan Kadyrov, le président de la Tchétchénie et proche de Vladimir Poutine, se trouve actuellement à Marioupol pour galvaniser ses troupes qui participent à l'assaut contre cette grande ville portuaire du sud-est de l'Ukraine. Il avait assuré mi-mars qu'environ 1.000 soldats de son pays s'était rendu en Ukraine pour combattre aux côtés de l'armée russe.

"Le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov est à Marioupol pour renforcer le moral de nos combattants", a déclaré Akhmed Doudaïev, l'un des plus proches collaborateurs du dirigeant tchétchène, cité par l'agence de presse russe RIA Novosti.

RIA Novosti a publié une photo sur laquelle on peut voir Ramzan Kadyrov posant au milieu d'une trentaine d'hommes armés dans une pièce fermée, déclarant qu'elle avait été prise à Marioupol. Une information confirmée quelques heures plus tard par la télévision russe qui a, elle, montré des images d'une rencontre entre Ramzan Kadyrov et un homme présenté comme un général russe, Andreï Mordvitchev, que l'armée ukrainienne affirme avoir tué. 

Marioupol est une ville stratégique sur la mer d'Azov, convoitée par les Russes pour que ses forces armées puissent faire la jonction entre la Crimée annexée par Moscou en 2014 et les régions séparatistes prorusses du Donbass.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/