2 min de lecture Économie

Guerre commerciale : que se passe-t-il entre Airbus et Boeing ?

ÉCLAIRAGE - Washington a imposé de nouvelles taxes sur les produits européens. En cause, un conflit entre les concurrents Airbus et Boeing.

Un Airbus A220
Un Airbus A220 Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Coline Daclin et AFP

Washington serre la vis. Le gouvernement américain a décidé de corser les droits de douanes sur des produits européens à partir du 12 janvier. Ils augmenteront de 25% pour les vins non pétillants, moûts de raisin et cognacs, et de 15% sur certaines pièces aéronautiques, selon une liste publiée jeudi par le représentant américain au Commerce (USTR). 

Ces droits de douane viennent s'ajouter à ceux déjà imposés depuis 2019. Ils sont renforcés car l'administration de Donald Trump estime que l'Union européenne (UE) a prélevé trop de taxes sur des produits américains dans le cadre du litige entre Boeing et Airbus.

Au cœur de ce conflit entre l'Europe et les États-Unis, un affrontement entre Airbus et son concurrent américain Boeing, qui dure depuis octobre 2004, sur les aides publiques versées aux deux groupes, jugées illégales.

Un conflit sur les taxes européennes

En 2019, les États-Unis ont été autorisés à imposer des taxes sur près de 7,5 milliards de dollars (soit 6,8 milliards d'euros) de biens et services européens importés chaque année. Les avions Airbus sont alors taxés à 15%, et d'autres produits européens à 25%.

À lire aussi
Présidentielle 2022
Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron coincé par le "quoi qu'il en coûte" ?

Mais l'UE prend des mesures de représailles. Début novembre, elle prend les mêmes mesures de taxation sur les produits américains, pour 4 milliards de dollars. Les avions Boeing sont donc eux aussi imposés. 

Mais cela ne convient pas aux États-Unis. "Pour mettre en œuvre ses tarifs, l'UE a utilisé des données commerciales d'une période au cours de laquelle les volumes commerciaux avaient été considérablement réduits en raison des effets terribles sur l'économie mondiale du Covid-19", dénonce le Bureau du représentant américain au commerce. Les États-Unis estiment donc que la mesure de l'Europe touche trop de produits américains, et qu'elle est injuste. 

Une décision en pleines négociations

En plus de tout cela, un autre conflit, celui de la taxe française sur les géants du numérique, est venu se superposer à celui-ci. Washington a menacé d'imposer des droits de douane de 100% sur certains produits français.

Côté européen, la Commission européenne a déploré que la décision américaine intervienne en pleine négociations pour "trouver un règlement dans le long conflit entre les avionneurs". "L'UE va collaborer avec la nouvelle administration américaine le plus tôt possible pour poursuivre ces négociations et trouver une solution pérenne à cette dispute", ajoute l'exécutif européen. 

Airbus a regretté que Washington "ait décidé d'une escalade de ce conflit en prenant une mesure qui porte également préjudice à l'industrie manufacturière, aux travailleurs et aux consommateurs américains". L'avionneur a ajouté être "convaincu que l'Europe réagira de manière appropriée". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Douanes Boeing
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants