1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Royaume-Uni : le pays connaît-il vraiment une pénurie d'essence ?
1 min de lecture

Royaume-Uni : le pays connaît-il vraiment une pénurie d'essence ?

Le Royaume-Uni a demandé lundi à son armée d'être prête à venir en aide dans la crise des carburants en cours dans le pays, après un week-end où les Britanniques inquiets se sont rués dans les stations-service, en laissant beaucoup à sec.

Des voitures faisant la queue pour faire le plein dans une station-service Tesco à Camberley, à l'ouest de Londres, le 26 septembre 2021.
Des voitures faisant la queue pour faire le plein dans une station-service Tesco à Camberley, à l'ouest de Londres, le 26 septembre 2021.
Crédit : Adrian DENNIS / AFP
Royaume-Uni : le pays connaît-il vraiment une pénurie d'essence ?
02:06
Marie Billon - édité par Thomas Pierre

En Grande-Bretagne, des stations essence sont fermées, d'autres sont prises d'assaut par des automobilistes qui paniquent. Même si le carburant ne manque pas dans le pays, le manque de chauffeurs routiers crée une véritable psychose. Le gouvernement appelle même l'armée à se tenir prête à intervenir. 

Pourquoi le Royaume-Uni manque-t-il actuellement de main-d'œuvre un peu partout ? Alors, ce n'est pas qu’on manque d’essence, c’est qu’il n’y a personne pour emmener le carburant jusqu’à la station-service. Enfin presque personne. On manque de chauffeurs, de beaucoup de chauffeurs. Selon l’industrie c’est même 100.000 routiers qu’on recherche désespérément pour que le pays puisse à nouveau fonctionner normalement.

Pourquoi ? C'est le fait d'un mélange de Covid-19 et de Brexit. Les Européens, qui étaient nombreux dans ce secteur, ont été beaucoup à rentrer dans leur pays d’origine. Certains étaient dégoutés du Brexit et de l’ambiance générale, et d’autres convaincus par le Covid-19. Et peu sont revenus. Beaucoup ne peuvent plus revenir à cause des nouvelles règles d’immigration. Face à cette situation, les pro-Brexit ne montrent, eux, aucun regret. 

5.000 visas de trois mois

Combien de temps peut durer ces files d'attente à la pompe ? L’industrie vient de dire que ça ira mieux dans quelques jours. Le gouvernement, lui, a annoncé 5.000 visas pour travailleurs étrangers, valides jusqu’à Noël. Sauf que 5.000 sur 100.000, ce n'est pas énorme et l’industrie se demande déjà qui va vouloir venir trois mois avant de devoir décamper. 

À lire aussi

Le gouvernement a aussi facilité l’obtention du permis poids lourd. Et pour l’urgence "urgente", il a suspendu les règles de la concurrence entre fournisseurs. Mais il a refusé aujourd’hui de démancher au soldat de se mettre au volant de camions-citerne. "Si les automobilistes arrêtaient de paniquer il n’y aurait pas de souci", a dit un ministre. Très vite suivi d’un communiqué disant que "jamais ô grand jamais, le gouvernement ne blâmerait la population…"

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/