1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Giorgia Meloni : un modèle pour l’extrême droite française ?
1 min de lecture

Giorgia Meloni : un modèle pour l’extrême droite française ?

PODCAST - Dans cet épisode de "Focus", Marion Calais s'intéresse à la remontada historique du parti postfasciste "Fratelli d’Italia", mené par Giorgia Meloni.

Giorgia Meloni souffle un baiser alors qu'elle prononce un discours le 23 septembre 2022 à l'Arenile di Bagnoli
Giorgia Meloni souffle un baiser alors qu'elle prononce un discours le 23 septembre 2022 à l'Arenile di Bagnoli
Crédit : ANDREAS SOLARO / AFP
205. Giorgia Meloni, un modèle pour l'extrême droite française ?
00:23:43
Marion Calais & Agathe Abelard

Le sujet du jour. Dimanche 25 septembre, Giorgia Meloni a fait de son parti "Fratelli d’Italia" le premier parti d’Italie. Celle qui, depuis quatre ans, mène la dédiabolisation de ce mouvement à l'ADN profasciste, a obtenu gain de ses efforts lors des législatives italiennes. Avec plus de 44% des suffrages, l'alliance des droites dirigé par "Fratelli d’Italia" s'est imposé tant à la Chambre des députés qu'au Sénat. C'est une remontada historique.


Giorgia Meloni est une femme de poigne, à n'en pas douter. Fervente admiratrice de Mussolini, anti-LGBT, la politicienne défend les valeurs d'une Italie conservatrice, fragilisant la pérennité du droit à l'avortement. Dès 2019, elle scande un discours lors d'un meeting à Rome en 2019 : "Je suis Giorgia, je suis une femme, je suis une mère, je suis italienne, je suis chrétienne et vous ne me l'enlèverez pas !". Ces mots contribueront à forger sa stature. À l'époque, le parti n'obtenait que 4% des intentions de vote. 

Aujourd'hui à la tête du premier parti d'Italie, Giorgia Meloni est en lisse pour devenir la prochaine Première ministre italienne. Une ascension saluée par Marine Le Pen qualifiant même un "éveil de l'Europe". La nièce de celle-ci, Marion Maréchal-Le Pen, y voit "une méthode peut-être à imiter". 

Pourquoi on en parle ? Giorgia Meloni peut-elle devenir un modèle pour l’extrême droite française ?

Citation. "Quand Giorgia Meloni parle de l'Italie, ne parle jamais d'Etat italien. Elle ne parle pas d'un pays, et d'une république surtout pas. Mais elle dit 'notre nation'. C'est une façon de marquer cette composante nationaliste en sous entendu ethnique. Comme quoi la nation, c'est les Italiens. Comme s'il y avait une frontière à tracer avec les migrants", explique Alberto Toscano, journaliste correspondant en France pour plusieurs médias italiens. 

Abonnez-vous à ce podcast

>> Focus est un podcast d'actualité quotidien. Du lundi au vendredi, RTL prend un peu de temps, un peu de champ, pour mieux comprendre ce qui se passe autour de nous, mieux comprendre notre époque, grâce aux reporters, correspondants et experts de RTL.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire