1 min de lecture États-Unis

Fusillades : le fabricant d'armes Remington pourra être jugé pour ses publicités

Une loi adoptée dans le Connecticut (États-Unis) autorise les familles de victimes de fusillades à poursuivre le fabricant d'armes Remington. Selon elles, ses publicités pour le fusil d'assaut AR15 auraient incité des tueurs à passer à l'acte.

Le fusil d'assaut AR-15 a été utilisé lors de plusieurs tueries de masse aux Etats-Unis.
Le fusil d'assaut AR-15 a été utilisé lors de plusieurs tueries de masse aux Etats-Unis. Crédit : RHONA WISE / AFP
Sarah Duhieu
et AFP

Une publicité pour une arme peut-elle influencer un tueur de masse ? Ce sera à la justice de le déterminer, estime la Cour suprême du Connecticut. Dans une décision inédite rendue ce jeudi 14 mars, elle statue que le fabricant américain d'armes Remington pourra être jugé sur cette question. Il s'agira de déterminer si ses publicités sur le fusil d'assaut AR-15 ont une responsabilité dans les tueries faisant un grand nombre de victimes.

Cette arme a notamment été utilisée par Adam Lanza pour tuer 26 personnes, dont 20 enfants, dans l'école de Sandy Hook, à Newton (Connecticut), le 14 décembre 2012. Elle a également servi dans les fusillades de Las Vegas en 2017 (58 morts) ou de Parkland en Floride (17 morts) en 2018.

La plus haute juridiction de ce petit Etat du nord-est des États-Unis avait été saisie par des familles de victimes de la fusillade de Sandy Hook. "Il y a une raison pour laquelle ce produit est utilisé par les gens qui veulent infliger le plus de dégâts", a commenté David Wheeler, qui a perdu son fils Ben dans cette tuerie.

À lire aussi
Machelle Hackney, fondatrice de la chaîne YouTube Fantastic Adventures, est accusée de maltraitance. États-Unis
États-Unis : elle maltraitait ses enfants pour gagner des vues sur Youtube

Les fabricants d'armes protégés

L'issue du combat des familles est très incertaine : les fabricants d'armes sont, depuis 2005, protégés par une loi quand un acte violent est commis avec leurs produits. Il a fallu jouer sur les exceptions, comme la négligence du vendeur. Durant l'audience, l'avocat des familles s'est ainsi appuyé sur le marketing de la marque, qui n'avait pas promu cette arme "pour le sport ou l'auto-défense" mais comme une arme d'assaut. Un de ses slogans disait notamment : "forces d'opposition, soumettez-vous."

"Personne n'est au-dessus des lois, même un fabricant d'armes puissant, qui possède des relais politiques", a déclaré l'avocat après la publication du jugement. La décision s'est jouée à une seule voix, trois des sept magistrats ayant exprimé leur désaccord.

Depuis 2015, environ une fusillade éclate chaque jour aux États-Unis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis International Fusillade
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797214380
Fusillades : le fabricant d'armes Remington pourra être jugé pour ses publicités
Fusillades : le fabricant d'armes Remington pourra être jugé pour ses publicités
Une loi adoptée dans le Connecticut (États-Unis) autorise les familles de victimes de fusillades à poursuivre le fabricant d'armes Remington. Selon elles, ses publicités pour le fusil d'assaut AR15 auraient incité des tueurs à passer à l'acte.
https://www.rtl.fr/actu/international/fusillades-le-fabricant-d-armes-remington-pourra-etre-juge-pour-ses-publicites-7797214380
2019-03-16 06:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-FzgSoD8xQtWN5VnW21EHw/330v220-2/online/image/2019/0315/7797214693_le-fusil-ar-15-a-ete-utilise-lors-de-plusieurs-tueries-de-masse-aux-etats-unis.jpg