1 min de lecture Irak

Français condamnés en Irak : Paris "multiplie les démarches" pour éviter la peine capitale

La France "multiplie les démarches" pour que les Français condamnés à mort en Irak pour appartenance au groupe État islamique échappent à la peine capitale, a assuré Jean-Yves Le Drian, mardi 28 mai.

Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.
Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Marie Sasin
Marie Sasin
et AFP

Six Français ont été condamnés à mort en Irak pour appartenance au groupe État islamique. Trois d'entre eux ont été jugés vendredi 26 mai, un quatrième lundi 27 mai et deux autres ce mardi 28 mai. 

Brahim Nejara, accusé par le renseignement français d'avoir facilité l'envoi de jihadistes vers la Syrie, et Karam El Harchaoui, avaient été transférés fin janvier de Syrie, où ils étaient détenus par une alliance arabo-kurde antijihadistes, vers l'Irak pour y être jugés. Ils viennent d'être condamnés à la peine capitale. 

Le ministre des Affaires étrangères a assuré ce mardi matin, sur France Inter, que la France "multiplie les démarches" pour qu'ils échappent à la peine de mort. 

Dès lundi, Paris a rappelé son opposition à la peine capitale. La France et son ambassade en Irak tentent de s'élever contre cette peine, le pays ayant aboli la peine de mort en 1981. "La France est opposée, par principe, en tout temps et en tout lieu à la peine de mort", et l'ambassade "fait les démarches nécessaires auprès des autorités irakiennes pour leur rappeler cette position constante".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Irak Terrorisme Jean-Yves LE DRIAN
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants