1 min de lecture Irak

Irak : trois Français condamnés à mort pour appartenance à Daesh

Trois Français ont été condamnés à mort dimanche pour appartenance au groupe État islamique, par la cour de Bagdad. Un verdict inédit pour des ressortissants de ce pays.

La cour criminelle de Bagdad juge les Français accusés d'appartenir à Daesh.
La cour criminelle de Bagdad juge les Français accusés d'appartenir à Daesh. Crédit : Cindy Hubert
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

C'est un verdict inédit pour des ressortissants français en Irak. Trois Français ont été condamnés à mort ce dimanche 26 mai pour appartenance à Daesh, a indiqué un magistrat de la cour de Bagdad.

Il s'agit de Kévin Gonot, Léonard Lopez et Salim Machou, arrêtés en Syrie par une alliance arabo-kurde anti-EI avant d'être transférés avec neuf autres Français en Irak en février dernier. Selon la loi irakienne - qui prévoit la peine de mort pour quiconque a rejoint une organisation "terroriste", qu'il ait combattu ou non - les trois hommes ont 30 jours pour faire appel. 

Contacté par l'AFP, l'avocat de Léonard Lopez, Me Nabil Boudi, a dénoncé une "justice expéditive". "On condamne à la peine capitale un ressortissant français, sur la base uniquement d'une série d'interrogatoires passés dans des geôles de prison à Bagdad", a-t-il affirmé. 

Une justice expéditive

Me Nabil Boudi
Partager la citation

"Le ministère des Affaires étrangères nous avait pourtant garanti que les Français auraient tous droit à un procès équitable même en Irak", a-t-il encore déclaré alors que les défenseurs des droits humains dénoncent "de vrais risques de torture" et "aucune garantie pour des procès équitables". 

3 Français condamnés à la perpétuité

À lire aussi
Une plage en Australie voyage
Australie, Slovénie, Suisse... La liste des pays les plus sûrs où voyager

Les verdicts de dimanche pourraient relancer le débat sur l'épineuse question du retour des jihadistes, qui suscitent un vif rejet dans l'opinion publique en Europe. 

Jusqu'ici, trois Français ont déjà été reconnus coupables d'avoir rejoint l'EI en Irak : Mélina Boughedir, 27 ans, Djamila Boutoutaou, 28 ans, et Lahcène Gueboudj, 58 ans. Tous trois ont été condamnés à la prison à perpétuité, équivalente à 20 ans de détention en Irak, alors que la France refuse la peine de mort. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Irak Daesh Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants