1 min de lecture Irak

Irak : un quatrième Français condamné à mort pour appartenance à l'EI

Un quatrième Français a été condamné lundi 27 mai à la peine de mort par un tribunal irakien pour appartenance au groupe État islamique.

La cour criminelle de Bagdad juge les Français accusés d'appartenir à Daesh.
La cour criminelle de Bagdad juge les Français accusés d'appartenir à Daesh. Crédit : Cindy Hubert
Marie Sasin
Marie Sasin
et AFP

C'est un ancien militaire en Afghanistan qui a été condamné à la peine de mort ce lundi 27 mai. Le tribunal irakien a jugé que l'homme appartenait à l’organisation État islamique. Ce verdict contre Mustapha Merzoughi intervient au lendemain de la condamnation à mort de trois de ses compatriotes à la peine capitale, un jugement alors inédit contre des Français en Irak, où plus de 500 étrangers membres présumés du groupe EI ont déjà été jugés.

Les trois Français condamnés dimanche 26 mai - Kévin Gonot, Léonard Lopez et Salim Machou - ainsi que Mustapha Merzoughi disposent de 30 jours pour faire appel, selon la loi irakienne. Ce lundi, d'autres ressortissants français ont comparu : Fodil Tahar Aouidate, dont le procès a été renvoyé au 2 juin, et Vianney Ouraghi, Bilel Kabaoui et Mourad Delhomme, pour qui la prochaine audience a été fixée au 3 juin.

Douze Français au total seront jugés en Irak, après qu'ils se sont rendus ou ont été arrêtés par une alliance arabo-kurde qui les a ensuite remis à l'Irak fin janvier. Après le triple verdict de dimanche, Paris a affirmé avoir entrepris les "démarches nécessaires" auprès de Bagdad pour rappeler l'opposition de principe de la France à la peine de mort.

Paris s'oppose à la condamnation

À lire aussi
La jihadiste française Melina Boughedir avec son fils à son procès en Irak, le 19 février 2018 jihadistes
Enfants de jihadistes : "Des enfants blessés qu'il faut réparer", dit un psychiatre

"Nous ne souhaitons pas que nos concitoyens soient soumis à cette peine de mort" et "toutes les voies de recours ne sont pas épuisées", a ajouté sur la chaîne BFM TV la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye. En attendant, la justice irakienne a donc prononcé cette condamnation à mort, contre Moustapha Merzoughi, originaire de Toulouse.

Il s'agit d'un ancien soldat de l'armée française, entre 2000 et 2010, ayant notamment servi "en Afghanistan en 2009" selon ses "aveux". Lors de l'audience, il a demandé pardon. "Je ne suis pas coupable des crimes et des meurtres, je suis coupable d'être parti là-bas" en Syrie, a-t-il dit, avant d'ajouter : "Je demande pardon au peuple irakien, au peuple syrien, à la France et aux familles de victimes". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Irak Daesh Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797718703
Irak : un quatrième Français condamné à mort pour appartenance à l'EI
Irak : un quatrième Français condamné à mort pour appartenance à l'EI
Un quatrième Français a été condamné lundi 27 mai à la peine de mort par un tribunal irakien pour appartenance au groupe État islamique.
https://www.rtl.fr/actu/international/irak-un-quatrieme-francais-condamne-a-mort-pour-appartenance-a-l-ei-7797718703
2019-05-27 15:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7t6GK9IRopL0a8FPpI5MdA/330v220-2/online/image/2018/0604/7793631080_la-cour-criminelle-de-bagdad-juge-les-francais-accuses-d-appartenir-a-daesh.jpg