2 min de lecture Irak

Irak : une enfant de jihadiste de 3 ans a été rapatriée en France

Une petite fille de 3 ans vient d'être rapatriée en France. Elle se trouvait en Irak où sa mère jihadiste a été condamnée à perpétuité.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Irak : une enfant de jihadiste de 3 ans a été rapatriée en France Crédit Image : AHMAD AL-RUBAYE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Émilie Baujard
Emilie Baujard et AFP

Khadija, 3 ans, fille de Djamila, une jihadiste française condamnée à la perpétuité en Irak, a été rapatriée mercredi 27 mars en France. Sa grand-mère maternelle, qui vit à Lille, avait lancé un appel à Emmanuel Macron la semaine dernière. Elle a été prévenue par le ministère des Affaires étrangères. L'avion ramenant la petite fille s'est posé dans l'après-midi en région parisienne. 

À son arrivée à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, la fillette a été prise en charge par les services de protection de l'enfance (ASE) de Seine-Saint-Denis. Elle est actuellement vue par des médecins. Selon sa grand-mère, son état de santé s'était dégradé ces derniers mois en raison de la détention, du manque de soins, d'hygiène et de nourriture. Dans ces conditions la mère de la fillette a finalement accepté qu'elle rentre en France. Elle avait d'ailleurs donné son autorisation il y a déjà plusieurs mois.  

"C'est un jour de joie ! Je suis une mamie très contente et j'espère que cette très bonne nouvelle pour moi sera suivie de plein d'autres pour les enfants encore en Syrie et en Irak. Je rêve désormais d'accueillir Khadija, cet ange, chez moi. Elle y sera comme une reine", a déclaré sa grand-mère Saïda, en larmes à l'AFP. "Je remercie beaucoup la France et le président Emmanuel Macron", a-t-elle ajouté. 

La fillette va être placée dans une famille d'accueil le temps de faire les vérifications d'usage. Elle sera aussi prise en charge psychologiquement car elle a vécu 3 ans en Syrie sous l'état islamique à Mossoul.

Une famille entière partie rejoindre Daesh

À lire aussi
Des manifestants à Bagdad, en Irak, le 7 octobre 2019. Irak
Manifestations en Irak : l'armée reconnaît un "usage excessif" de la force

Originaires de la métropole lilloise, Djamila et son époux Mohammed étaient partis en 2016 pour les territoires contrôlés par le groupe état islamique. Ils avaient emmenés avec eux leurs enfants Abdallah, 4 ans à l'époque, et Khadija, 4 mois. Le petit garçon avait été tué quelques mois plus tard dans un bombardement. 

Après la mort de Mohammed près de Mossoul, Djamila avait été arrêtée avec sa fille et jugée à Bagdad (Irak). Privée de son avocat français lors de son procès en avril 2018, elle avait assuré avoir rejoint le groupe jihadiste contre son gré, dupée par son mari, mais avait été condamnée à la prison à perpétuité. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Irak Daesh Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants