2 min de lecture Amérique du Nord

États-Unis : sur son lit de mort, un enfant de 2 ans privé de sa mère

Alors que les jours du petit Abdullah sont comptés, sa mère ne peut pas le voir une dernière fois à cause de la politique migratoire de l'administration Trump.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
États-Unis : sur son lit de mort, un enfant de 2 ans privé de sa mère Crédit Image : Capture d'écran CBS | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
Journaliste RTL

Il s’appelle Abdullah, il a 2 ans, et son sort est scellé. Les médecins ont été clairs avec la famille, qui a compris qu’il n’y avait plus aucun espoir de sauver le petit? Ce dernier survit seulement grâce à un respirateur artificiel dans un hôpital de Oakland, près de San Francisco en Californie. Il est né avec une maladie au cerveau très rare, qui s’appelle l’hypomyelination.

Ses parents se sont rendu compte qu’il ne prenait pas de poids, puis qu’il avait une difficulté à parler. Peu à peu, il lui est devenu difficile voire impossible de respirer. Il est arrivé dans cet hôpital il y a 5 mois, accompagné de son père, un Américain qui avait un ultime espoir de pouvoir sauver son fils. Mais il a compris que c'était trop tard.

C’est dorénavant ne question de jours. Le plus sage serait de libérer le petit de ses souffrances, de ne pas prolonger indéfiniment ce respirateur qui le maintient péniblement en vie. Mais avant cela, il aimerait qu’Abdullah puisse serrer sa mère dans ses bras, une dernière fois. 

À lire aussi
Jonh McCain et Donald Trump États-Unis
Donald Trump publie une série de tweets hostiles à John McCain, mort cet été

Une grossesse au Yémen sous les bombes

Sa mère ne peut pas venir à l’hôpital car elle est Yéménite. Avec le père, ils vivaient au Yémen, et souhaitaient, avant même la naissance d’Abdullah, venir aux États-Unis pour fuir la guerre civile.

L’Arabie Saoudite, soutenue par les Américains, affronte les Houtis pro Iraniens. 14 millions de Yéménites sont menacés par la famine. C’est dans ce cauchemar que la mère a vécu sa grossesse, sous les bombes, puis qu’est né le petit Abdullah, avec sa maladie rare. Faute de visa pour l’Amérique, ils ont fui pour rejoindre Le Caire, pour essayer de le sauver.

Et comme l’état du petit s’est aggravé, ils ont décidé d’amener Abdullah, en Californie, où a vécu son père. Un ultime espoir qui s’est depuis évanoui alors que cet enfant va mourir en Californie.

Le "muslim ban" prive le petit de sa mère

Sa mère aimerait venir le voir une dernière fois. Mais sa venue pose problème alors que l’administration Trump, qui a imposé le muslim ban, interdit désormais l’entrée de citoyens de plusieurs pays à majorité musulmane, dont le Yémen. 

C’était évidemment inconstitutionnel, même des versions réduites et successives ont été cassées par des cours fédérales, mais le gouvernement américain a quand même pu finalement faire valider par la Cour suprême des "contrôles extrêmes" et des restrictions sur les ressortissants de plusieurs pays. Pas de visa, sauf circonstances exceptionnelles, au cas par cas.

Quel crime a-t-il commis pour qu’on lui interdise de voir sa mère avant de mourir ?

Le grand-père d’Abdullah
Partager la citation

Et la famille d’Abdullah, a beau avoir saisi le département d’État depuis plusieurs mois, la mère a été entendue par l’ambassade américaine, l’administration Trump n’a toujours pas accordé de visa. Les médecins ont prévenu le père que le petit garçon ne survivrait pas un voyage en avion jusqu’au Caire. Comme le dit son grand-père, en Californie : "Quel crime cet enfant a-t-il commis pour qu’on lui interdise de voir sa mère avant de mourir ?".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Amérique du Nord États-Unis Famille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795787593
États-Unis : sur son lit de mort, un enfant de 2 ans privé de sa mère
États-Unis : sur son lit de mort, un enfant de 2 ans privé de sa mère
Alors que les jours du petit Abdullah sont comptés, sa mère ne peut pas le voir une dernière fois à cause de la politique migratoire de l'administration Trump.
https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-sur-son-lit-de-mort-un-enfant-de-2-ans-prive-de-sa-mere-7795787593
2018-12-18 09:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qcZLO1dbF3zLQxKoy88d2g/330v220-2/online/image/2018/1218/7795961280_abdullah-dont-les-jours-sont-comptes-est-prive-de-sa-mere.JPG