1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : les lettres au père Noël, un reflet de l'année 2020
2 min de lecture

États-Unis : les lettres au père Noël, un reflet de l'année 2020

Depuis 108 ans aux États-Unis, le père Noël est assisté par la poste américaine à travers "l’opération Santa". Certaines lettres envoyées par des enfants ont été dévoilées et reflètent bien les difficultés de l'année 2020.

Lettre
Lettre
Crédit : Capture d'écran/CNN
États-Unis : les lettres au père Noël, un reflet de l'année 2020
04:37
Lionel Gendron - édité par Valentin Deleforterie

Aux États-Unis aussi, le père Noël a besoin de l'aide de l’US Postal. Ses assistants ont eu l’idée d’un programme spécifique : l'"opération Santa". Les enfants peuvent écrire une lettre à la Poste qui va les transmettre à qui de droit. L’adresse est toujours la même : au pôle nord.

Les clients de la Poste peuvent "adopter" une lettre, et s’assurer eux-mêmes que les cadeaux soient bien envoyés. Plus de 23.000 lettres ont été envoyées cette année. Ça fait 108 ans que cette opération existe. Pendant longtemps, les lettres étaient récupérées dans les agences de la poste. 

Depuis quelques années, le père Noël aussi s'est mis au numérique avec des lettres envoyées par internet. Cette année, en raison de l’épidémie, ces lettres ont exclusivement été envoyées et réceptionnées par Internet.

Les écrits des enfants sont souvent le reflet de l’année passée. En 2020, elles résument les circonstances particulières des douze derniers mois. Des difficultés bien expliquées par Alani, 9 ans. Selon lui l’année 2020 a été dure à cause du "crona". Il y a un O qui s’est perdu en route.

2020, une année particulière

À lire aussi

Sur les six derniers mois, le nombre de chômeurs de longue durée (sans travail depuis six mois) a augmenté de 50%. Il concerne 3,6 millions de personnes. Et il y a peu de chances pour que ce nombre baisse dans les prochains mois.

Dans les lettres, les enfants demandent des Lego ou des consoles de jeu ... mais aussi un vaccin. Ils font également le vœu de pouvoir à nouveau jouer avec leurs camarades. Une adolescente écrit aussi que ses parents "n’ont pas vraiment d’argent". Elle souhaite juste des ampoules lumineuses pour décorer sa chambre.

Andy, un petit Californien de 5 ans a, lui, demandé une console de jeux. Il a conscience que son éventuel cadeau coûte cher, alors il précise : "Ce n’est pas grave si ce n’est pas possible ". Et d’ajouter à l’attention du père Noël : "J’espère que le virus va partir pour que je puisse te faire un câlin".

Davantage de lettres cette année

Il n’y a pas que les enfants qui écrivent au service postal. Leurs parents aussi. Une mère de quatre enfants, par exemple, en appelle à la générosité des clients de la Poste pour que les fêtes de Noël puissent ressembler à une réunion festive.

Comme partout, la situation économique est compliquée mais en temps de crise, la générosité ne fait pas défaut. Selon une porte-parole de la poste, il y a plus de lettres envoyées cette année. Mais les réponses sont aussi plus automatiques. C’était également le cas en 2008 lors de la crise financière.

D’autant que les enfants souffrent également de solitude. Ils ne l’expriment pas forcément mais sans fêtes d’anniversaire, parfois sans école, avec moins de réunions de famille. Ce n’est pas facile à gérer pour eux non plus. Ils ont eu un hiver compliqué.

Selon un récent sondage, la part des Américains qui n’ont aucun contact en dehors de la petite cellule familiale augmente. Ils seraient près de la moitié. Ce sera pour les petits Américains, comme pour les petits Français, un Noël particulier … D'où l'importance de ces lettres.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/