1 min de lecture Coronavirus

États-Unis : la vague de coronavirus ne faiblit pas, inquiétude à Wall Street

Avec en moyenne quelque 800 victimes quotidiennes de la Covid-19, la "première vague" de la pandémie peine à être maîtrisée aux États-Unis.

Un air d'Amérique Un Air d'Amérique Lionel Gendron iTunes RSS
>
États-Unis : la vague de coronavirus ne faiblit pas, inquiétude à Wall Street Crédit Image : TIMOTHY A. CLARY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Venantia Petillault

Les chiffres le confirment : l'épidémie du coronavirus s'accélère aux États-Unis dans de nombreux États. La conséquence est économique : Wall Street vient de vivre sa pire séance depuis mars avec -7%. Les chiffres du virus inquiètent les marchés qui espéraient une reprise de l'économie. Le nombre de morts reste élevé : entre 800 et 1.000 morts par jour, on est presque à 115.000 morts en tout. 

Les épidémiologistes prévoient 200.000 morts depuis septembre, mais il faut mettre New York à part. La courbe ressemble à celle des pays européens : le déconfinement vient à peine de timidement commencer dans la ville, les restaurants ne rouvriront pas avant juillet mais le virus est plus ou moins sous contrôle. 

Dans le reste du pays, dans des États relativement épargnés auparavant et qui donc avaient rouvert sans attendre l'autorisation des autorités sanitaires, le virus est en train de s'accélérer maintenant. La courbe repart en flèche, quinze jours plus tard comme au Texas ou en Arizona par exemple. Le nombre d'hospitalisations augmente également de façon inquiétante.

Et les épidémiologistes prévoient que cela va s'accélérer. On va commencer à voir bientôt les effets des grands rassemblements dans les rues des protestations des deux dernières semaines. Au Texas, c'est le jour et la nuit. J'étais le seul à arriver avec un masque dans un petit restaurant, les bars sont ouverts, les gens au comptoir.

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : Olivier Véran demande de "ne plus utiliser de masque artisanal"

Le président Trump va reprendre ses meetings dans une semaine et il demande à ce que l'on coche une case pour dire que l'on n'attaquera pas en justice la campagne Trump s'il y a une contamination. De plus, on vient d'apprendre que le site de la convention républicaine va être déménagée fin août en Floride car le président veut absolument une salle où les milliers de spectateurs n'auront pas à respecter les consignes de distanciation physique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants