2 min de lecture LGBT

États-Unis : la tendance est à l'acceptation et à la reconnaissance des droits LGBT

Parmi les 18-23 ans interrogés, un jeune sur six affirme être LGBT, soit 16%. À contrario, seulement 2% des plus de 55 ans se revendiquent LGBT, selon une étude américaine.

Un air d'Amérique Un Air d'Amérique Lionel Gendron iTunes RSS
>
États-Unis : la tendance est à l'acceptation et à la reconnaissance des droits LGBT Crédit Image : SAUL LOEB / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Lionel Gendron édité par Marie Gingault

Penchons-nous ce matin sur une grande étude américaine de l’institut Gallup sur l’orientation sexuelle. 5,6% des Américains se disent LGBT c’est-à-dire "Lesbienne, Gay, Bi ou Transgenre". Une proportion qui augmente, surtout chez les jeunes.

Au total, 8 millions d’adultes américains se disent LGBT. C'est 5,6% de la population, contre 4,5% lors de la dernière étude il y a quatre ans.  Pour cette étude, Gallup a interrogé 15.000 personnes de plus de 18 ans. Dans ce qu’on appelle la Génération Z, qui a succédé aux millenials (Génération Y), et qui correspond aux 11-23 ans, l'enquête s'est intéressée à la partie adulte de cette génération, à savoir les 18-23 ans. Ils sont 1 sur 6 à se dire LGBT (16%), contre 2% des plus de 55 ans par exemple.

Lors de la dernière étude, les personnes devaient répondre par oui ou non. Là les questions étaient plus spécifiques. En outre, il y a une forme de revendication de la bisexualité. Parmi les jeunes adultes qui se disent LGBT, 7 sur 10 se revendiquent bisexuels. Parmi les explications, la plus considérable est qu'il y a aujourd'hui une plus grande facilité à s'affirmer, grâce à un changement de mentalité, et de contexte avec la décision de la Cour suprême, il y a 5 ans, d’autoriser les mariages du même sexe.

Évolution des mentalités

Autre explication : l’effet d’Internet et des réseaux sociaux. Un sociologue explique que dans les années 90 quand il a fait son coming-out, il n’y avait pas Youtube, Instagram ou autre pour se renseigner sur la sexualité ou le genre. Il fallait aller dans des bibliothèques, ce qui était quand même moins évident. Selon lui, ce sont les jeunes eux-mêmes qui bousculent les lignes et forcent la société à revoir sa façon de penser. 

À lire aussi
justice
Gap : un homme abattu au fusil à pompe par une personne en fauteuil roulant

Enfin, c'est aussi la conséquence des combats pour les droits des homosexuels. Du coup, la jeune génération "dédramatise" le "coming-out". L’un des responsables de l’étude raconte que des personnes plus âgées ont fondu en larmes en racontant leur coming-out : la séparation avec les parents, ou des amis, des pertes d’emploi. Alors, il ne s’agit pas de dire que désormais tout est simple, il y a encore des discriminations et des agressions, mais les jeunes vivent moins dans la peur d’être rejetés.

À l’école aux États-Unis, à l’adolescence il y a des cours sur l’orientation sexuelle et le genre. Les parents ont également un rôle important. En effet, toujours selon l’étude Gallup, ils sont de plus en plus nombreux à mettre en confiance leurs enfants attitrés par des camarades du même sexe, ainsi qu'à envisager la construction de leur avenir, notamment avec la possibilité d’avoir des enfants, ce qui est nouveau.

Une tendance à l’acceptation et à la reconnaissance des droits qui devrait encore s’affirmer avec l’administration Biden. Le président a signé des décrets pour punir les discriminations sexuelles dans l’administration fédérale. Il a également annulé l’interdiction des transgenres d'intégrer l’armée. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
LGBT Sexualité États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants