3 min de lecture Youtube

Emmanuel Macron défie Mcfly et Carlito sur YouTube : et si 2022 se jouait déjà ?

ÉDITO - Sur leur chaîne YouTube, Mcfly et Carlito ont plus de 6 millions d’abonnés. Leurs aventures ont dépassé le milliard de visionnages, de quoi faire baver n’importe quel politique.

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Pourquoi Macron recrute des Youtoubeurs Crédit Image : Capture d'écran YouTube | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
William Galibert édité par Marie-Pierre Haddad

Emmanuel Macron échange avec deux vedettes de la plateforme YouTube et c’est un peu de 2022 qui se joue. Mcfly et Carlito, ce sont deux acolytes qui filment leurs exploits sur la plateforme de vidéos, leurs défis, leurs délires, mais qui visent les 15-30 ans.

Plus de 6 millions d’abonnés et au total leurs aventures ont dépassé le milliard de visionnages. Une audience pareille, ça a de quoi faire baver n’importe quel politique. Emmanuel Macron leur a donc lancé un défi.

Il leur a demandé de réaliser une chanson pour promouvoir les gestes barrières et si cette chanson, si ce clip cartonne, ils pourront tourner une deuxième vidéo, en compagnie du chef de l’État. C’est bien parti, puisqu’on a dépassé les 5 millions de vues en moins de 24 heures

Pourquoi ce choix de l’Élysée ? C’est assez transparent : Emmanuel Macron a besoin de s’adresser aux jeunes abonnés de Mcfly et Carlito. C’est un public qui ne regarde pas les journaux télévisés et qui n’allume pas la radio le matin. Un public qui veut tout de même s’informer, mais qui le fait différemment, toujours vissé à son téléphone portable en passant des heures sur Instagram, YouTube, TikTok et Twitch.

À lire aussi
coronavirus
Coronavirus : pour Pécresse, il est "impensable de confiner Paris sans confiner la région"

Ces plateformes, ce sont encore des déserts en terme de contenus politiques, ceux qui réussiront à les investir prendront une longueur d’avance pour la prochaine présidentielle, parce que c’est aussi une jeunesse qui est appelée à voter !

La présidentielle de 2022 va se jouer en ligne

2022 ne ressemblera pas aux élections présidentielles précédentes, vaccin ou pas vaccin, le virus ne sera pas simplement un mauvais souvenir, nous vivrons encore sous contrainte, et les équipes des futurs candidats s’y préparent : "On ne pourra pas serrer des louches, on ne pourra pas organiser des meetings à 15.000 personnes à la porte de Versailles ou à Bercy", se lamente déjà un ami d’Emmanuel Macron.

La ferveur et la dynamique d’une campagne risquent fort de se mesurer davantage au nombre de vues sur Internet, qu’à la taille des meetings et au nombre de salles remplies. Dans ce dispositif-là, les influenceurs prendront leur place, en plus eux aussi sont là pour faire du clic, et ils sont souvent un peu moins tatillons que les journalistes.

Alors la macronie tente de prendre une longueur d’avance, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, 31 ans, sacrifie déjà ses dimanches soirs pour tchater avec de jeunes influenceurs et pour répondre aux questions des internautes. Les autres ministres sont aussi fortement invités à s’y mettre, comme les prémices de ce qui nous attend : 2022 se jouera en ligne !

On aurait pu attendre que Macron s’adresse à eux pour parler de la détresse financière et psychologique des étudiants

William Galibert
Partager la citation

Avec quelques écueils à éviter ! Qu’on ait 15, 20 ou 30 ans, au bout d’un an de crise sanitaire, on n’a pas besoin de "Mcfly et Carlito" pour savoir qu’il faut porter un masque et se laver les mains. Au nom des gestes barrières, pas besoin que le chef de l'État se filme façon selfie pour promouvoir cette opération de comm’ ! 

Par contre, on aurait pu attendre qu’Emmanuel Macron s’adresse à eux, par exemple pour parler de la détresse financière et psychologique des étudiants, mais au lieu de ça il a choisi de se mettre en scène de façon humoristique.

Alors attention, il en va de même dans la matinale de RTL ou sur YouTube : qu’importe la plateforme, c’est le contenu qui compte ! Et là les réseaux sociaux n’y changent rien : vouloir parler aux jeunes, c’est bien, vouloir juste "faire jeune", c’est l’échec assuré !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Youtube Présidentielle 2022 Réseaux sociaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants