1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. New York : la chute des frères Cuomo, la fin d'une saga familiale ?
3 min de lecture

New York : la chute des frères Cuomo, la fin d'une saga familiale ?

ÉCLAIRAGE - Les Cuomo auront donné deux gouverneurs à l'État de New York. Mais les accusations d'agressions sexuelles à l'encontre d'Andrew, viennent de conduire au licenciement de son frère Chris, présentateur vedette sur CNN. Retour sur une saga américaine.

L'ancien gouverneur de New York Andrew Cuomo, et son frère, Chris, ancien présentateur vedette de CNN
L'ancien gouverneur de New York Andrew Cuomo, et son frère, Chris, ancien présentateur vedette de CNN
Crédit : AFP
Thomas Pierre & AFP

C'est une dynastie familiale comme les aiment tant les Américains. Avec les Cuomo, tous les ingrédients sont réunis : le mythe du "self-made man", la réussite puis la chute. Signe de leur implantation à New York, le patriarche avait même vu un pont baptisé à son nom : le Mario Cuomo Bridge. Des deux fils qu'aura cet ancien gouverneur de New York, Andrew fera brillé le clan en reprenant le flambeau politique de son père, quand Chris, le benjamin, portera leur nom au firmament du journalisme américain. 

Mais ces descendants d'immigrés italiens étaient dans la tourmente après qu'Andrew, qui avait pris une dimension politique nationale en 2020 grâce à sa gestion de la pandémie de Covid-19, avait été contraint de démissionner de son poste de gouverneur de New York, et que son frère Chris, journaliste vedette de CNN, avait été écarté pour avoir conseillé son aîné, puis finalement licencié, le 4 décembre dernier. Les multiples affaires d'agressions sexuelles d'Andrew auront finalement aussi emporté dans son sillage Chris. 

Malgré la gravité des accusations portées à leur encontre, l'affaire dévoile surtout la loyauté sans faille régnant chez les Cuomo. "Si je peux aider mon frère, je le ferai. S'il veut que j'entende quelque chose, je le ferai. S'il veut que je pèse sur quelque chose, j'essaierai de le faire", avait ainsi répondu Chris Cuomo aux enquêteurs qui l'interrogeaient en juillet sur les conseils apportés à son aîné, confronté à des accusations d'agressions sexuelles par au moins 11 femmes. 

Une "saga familiale"

C'est peu dire que la descente aux enfers des deux frères porte un sérieux coup à la "success" story familiale. Pour comprendre la force de leurs liens, il faut se plonger dans la "saga familiale" des Cuomo depuis un siècle, symbole éclatant de l'immigration italienne aux États-Unis au début du 20e siècle, explique à l'AFP Michael Shnayerson, auteur de The Contender, une biographie d'Andrew Cuomo. 

À lire aussi

Et remonter jusqu'au grand-père italien, Andrea Cuomo, parti de la région de Naples dans les années 1920 pour tenir avec sa femme Immacolata une épicerie dans le quartier du Queens à New York. Il parlait "à peine l'anglais et quand on lui demandait ce qui le motivait, il répondait 'puncha puncha!' "ce qui signifiait ne pas cesser de frapper et ne jamais renoncer", raconte Michael Shnayerson.

Leur fils Mario Cuomo, né en 1932 et éduqué à New York, gravit les échelons de la politique locale et du parti démocrate et sera élu à trois reprises gouverneur de l'Etat (1983-1994), marquant également de son empreinte la plus grande ville des États-Unis. Pour leur biographe, Mario Cuomo était "un homme au charme immense mais qui fut avec ses fils aussi dur que son père l'avait été avec lui".

L'ascension des deux frères

Andrew et Chris Cuomo, 13 ans d'écart, grandissent dans un climat familial fait de "brutalité", de "rivalité" l'un contre l'autre, mais aussi avec un "lien fraternel indestructible", une "loyauté l'un envers l'autre et vis-à-vis du reste de la famille", poursuit Michael Shnayerson. Directeur de campagne de son père dans les années 1980, Andrew Cuomo entre aussi en politique au parti démocrate, puis au gouvernement de Bill Clinton dans les années 1990. Il devient procureur général de l'Etat de New York dans les années 2000, avant d'en être le gouverneur de 2011 à août dernier.

Le clan Cuomo croise aussi pendant des décennies une dynastie politique d'envergure nationale, parfois rivale à New York: les Kennedy. L'une des filles d'Ethel et de Robert Kennedy, sénateur de New York assassiné en 1968, Kerry Kennedy, épouse Andrew Cuomo en 1990 jusqu'à leur divorce houleux en 2005. "Dans cette grande saga familiale, Mario est resté le patriarche jusqu'à sa mort" en 2015, constate le biographe. Mais après le décès de leur père, "Andrew et Chris ont peut-être manqué de la boussole morale pour les empêcher de dériver", conclut-il.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/