1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : l’incroyable histoire des pommeaux de douche de Donald Trump
1 min de lecture

États-Unis : l’incroyable histoire des pommeaux de douche de Donald Trump

Jugeant qu'il ne pouvait pas prendre soin de sa chevelure correctement, Donald Trump avait mis fin à une réglementation qui limitait le débit des pommeaux de douche.

Photo de Donald Trump le 3 Décembre 2020, à Washington, DC.
Photo de Donald Trump le 3 Décembre 2020, à Washington, DC.
Crédit : BRENDAN SMIALOWSKI / AFP
Biden annule une décision de Trump sur le débit des pommeaux de douche
01:19
Carrie Nooten - édité par Julien Vattaire

Les États-Unis plus écolos maintenant qu'à l'époque de Donald Trump. L'ancien président américain au brushing toujours impeccable avait estimé que le débit des pommeaux de douche n'était pas suffisant pour laver sa crinière volumineuse. Il avait donc annulé une décision de l'administration Obama qui avait été à l'origine de la mesure de limitation. Mais, à son tour, Joe Biden a fait annuler la décision de son prédécesseur.

C'est une bonne nouvelle pour l’environnement. Certainement moins pour l’ancien président des États-Unis. Rappelez vous. "Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, mes cheveux doivent avoir l’air parfaits. Parfaits", avait-il notamment déclaré en 2020. Donald Trump expliquait pourquoi il allait contre une loi fédérale datant de 1992 limitant le débit délivré par un pommeau de douche à neuf litres et demi d’eau par minute. 

L’administration Obama avait ensuite été plus loin, en réduisant cela à l’ensemble des pommeaux reliés à une même douche. Donc, si vous aviez une douche multi-jets, forcément, les débits devenaient riquiquis. 

Des économies financières et d'eau

Jusqu'en 2020, ces mesures autour des pommeaux de douche avaient permis d’économiser 111 milliards de dollars en factures d’eau et d’énergie, et surtout plus de 16 trillions de litres d’eau, ce qui équivaut à 107 millions de baignoires remplies. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/