1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : émotion face mauvais traitement de migrants par des gardes-frontières
1 min de lecture

États-Unis : émotion face mauvais traitement de migrants par des gardes-frontières

Des photos montrant des gardes-frontières à cheval en train de repousser des migrants au Texas ont suscité lundi une forte émotion aux États-Unis. Une enquête a été ouverte pour faire toute la lumière sur les faits.

Une véritable chasse au migrant a eu lieu dimanche au Texas par des gardes-frontières
Une véritable chasse au migrant a eu lieu dimanche au Texas par des gardes-frontières
Crédit : PAUL RATJE / AFP
Une véritable chasse au migrant a eu lieu dimanche au Texas par des gardes-frontières
Une véritable chasse au migrant a eu lieu dimanche au Texas par des gardes-frontières
Une véritable chasse au migrant a eu lieu dimanche au Texas par des gardes-frontières
Une véritable chasse au migrant a eu lieu dimanche au Texas par des gardes-frontières
Une véritable chasse au migrant a eu lieu dimanche au Texas par des gardes-frontières
Une véritable chasse au migrant a eu lieu dimanche au Texas par des gardes-frontières Crédits : PAUL RATJE / AFP
Une véritable chasse au migrant a eu lieu dimanche au Texas par des gardes-frontières Crédits : PAUL RATJE / AFP
Une véritable chasse au migrant a eu lieu dimanche au Texas par des gardes-frontières Crédits : PAUL RATJE / AFP
Une véritable chasse au migrant a eu lieu dimanche au Texas par des gardes-frontières Crédits : PAUL RATJE / AFP
Une véritable chasse au migrant a eu lieu dimanche au Texas par des gardes-frontières Crédits : PAUL RATJE / AFP
1/1
Romain Giraud & AFP

Ce lundi 20 septembre, le gouvernement du président Joe Biden a annoncé l'ouverture d'une enquête pour faire toute la lumière sur les images provenant de Del Rio au Texas, montrant littéralement des gardes-frontières à cheval en train de chasser des migrants.

Ces images "de mauvais traitements de migrants haïtiens le long de la frontière sont horribles et très dérangeantes", a estimé dans un communiqué l'élu démocrate Bennie Thompson, qui préside la commission sur la Sécurité intérieure à la Chambre des représentants. "C'est horrible à regarder", a reconnu la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki lors d'un point-presse. "Je ne connais pas le contexte, mais je ne vois pas dans quel cadre ce serait approprié", a-t-elle ajouté.

Les faits remontent à dimanche 19 septembre. Des patrouilles équestres avaient été déployées près du fleuve Rio Grande, où des milliers de migrants, dont une majorité d'Haïtiens, campent dans l'espoir d'être admis aux États-Unis, a expliqué à la presse le chef des gardes-frontières Raul Ortiz. "Je leur ai demandé de chercher si des individus étaient en détresse", a-t-il ajouté.

Selon l'auteur des clichés Paul Ratje, cinq ou six agents à cheval sont arrivés et ont demandé aux migrants de retourner au Mexique. "La situation était tendue, et les migrants ont commencé à courir pour les contourner", rapporte-t-il. "Je n'ai pas vu de coups de fouet, mais les agents ont fait tournoyer leurs rênes", a-t-il raconté.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/