1 min de lecture Donald Trump

États-Unis : Donald Trump décrète "l'urgence nationale" pour son mur

Cette procédure permet théoriquement au président américain de contourner le Congrès afin de débloquer des fonds pour construire le mur qu'il souhaite à la frontière avec le Mexique. La bataille judiciaire avec ses opposants s'annonce houleuse.

Donald Trump en campagne au Texas, le 22 octobre 2018
Donald Trump en campagne au Texas, le 22 octobre 2018 Crédit : SAUL LOEB / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

Donald Trump a annoncé vendredi 15 février qu'il déclarait l'"urgence nationale", une procédure exceptionnelle pour financer le mur qu'il a promis à la frontière mexicaine, ouvrant une féroce bataille judiciaire avec ses opposants. "Tout le monde sait que les murs fonctionnent", a-t-il martelé, évoquant une "invasion" de migrants en situation illégale.

Cette procédure lui permet théoriquement de contourner le Congrès afin de débloquer des fonds pour construire son ouvrage phare contre l'immigration clandestine. Les chefs démocrates du Congrès américain ont qualifié d'"illégale" cette volonté du président américain, qui porte selon eux un "coup violent" à la Constitution américaine.

"La déclaration illégale du président partant d'une crise qui n'existe pas porte un coup violent à notre Constitution et rend l'Amérique moins sûre, en volant dans les financements de la Défense dont on a besoin de toute urgence pour la sécurité de nos militaires et de notre nation", ont écrit Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, et Chuck Schumer, chef de la minorité démocrate au Sénat.  

Nous ne tolérerons pas cet abus de pouvoir

Letitia James, la procureure démocrate de l'État de New York
Partager la citation

De son côté, l'État de New York a annoncé qu'il allait se battre en justice contre cette déclaration, a déclaré la procureure de l'Etat dans un communiqué. "Nous ne tolérerons pas cet abus de pouvoir et résisterons avec tous les outils juridiques à notre disposition", a indiqué la procureure démocrate, Letitia James, dans un communiqué.

Des précédents dans le pays

À lire aussi
Donald Trump, le 8 octobre 2019. États-Unis
Destitution : deux chefs d'accusation retenus contre Trump, dont abus de pouvoir

Plusieurs présidents américains ont par le passé eu recours à ces moyens exceptionnels, mais dans des circonstances très différentes et beaucoup moins controversées. Jimmy Carter avait invoqué l'urgence après la prise d'otages à l'ambassade américaine de Téhéran en 1979. George W. Bush l'avait fait après les attentats du 11 septembre 2001. Et Barack Obama y avait eu recours lors de l'épidémie de grippe H1N1. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Donald Trump États-Unis Amérique du Nord
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants