2 min de lecture Perché

États-Unis : des habitants voisins de la "Zone 51" craignent une invasion

La "Zone 51" est officiellement une base militaire américaine strictement interdite d'accès. Près de 2 millions de personnes annoncent sur Facebook vouloir en forcer son accès. Selon elles, ce lieu cacherait les preuves d'une vie extraterrestre.

Une sculpture d'extraterrestre borde le bord de la route dans la ville de Baker, en Californie, qui revendique le plus grand thermomètre au monde à 32 mètres (134 pieds), et connue également sous le nom de «Gateway to Area 51» le 4 mars 2019.
Une sculpture d'extraterrestre borde le bord de la route dans la ville de Baker, en Californie, qui revendique le plus grand thermomètre au monde à 32 mètres (134 pieds), et connue également sous le nom de «Gateway to Area 51» le 4 mars 2019. Crédit : FREDERIC J. BROWN / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Ils sont maintenant près de 2 millions de personnes à s'être inscrites sur l'événement Facebook. Ils prévoient de "prendre d'assaut" la "Zone 51" ("Area 51" en anglais), avec pour objectif de prouver l'existence des extraterrestres. Cette zone se situe à environ 160 km de Las Vegas, dans la région rurale du Nevada (nord-ouest des États-Unis). Il s'agit d'une base militaire dite secrète, où sont effectués des essais d'armes et d'avions.

"Au début, la propriétaire du motel sur la thème des extraterrestres, sur une route du Nevada proche du mystérieux site de la zone 51 n'a pas pris au sérieux la publication de l'événement Facebook, note le très sérieux magazine Time à partir d'informations de l'agence AP. Puis, son téléphone a commencé à sonner. 'Cela n'arrête pas, notre téléphone n'arrête pas de sonner', a raconté Connie West, du Little A'le'Inn, au Sun de Las Vegas." 

Comme l'explique le titre de l'article, "la région rurale du Nevada n'est pas préparée à un taux de participation élevé" à cette "invasion". "C'est un peu effrayant de penser que beaucoup de gens pourraient arriver dans une ville de 54 habitants, a expliqué une employée de camping. Comment pouvons-nous nous préparer ? Je ne pense pas que ce soit juste une fantaisie passagère."

Les forces de l'ordre prennent l'affaire au sérieux

Du côté des forces de l'ordre, on ne croit pas à une déferlante sur la "Zone 51". Mais le shérif du comté de Lincoln a néanmoins expliqué que "500 ou 1.000 visiteurs pourraient créer des problèmes de circulation, de stationnement et de congestion dans une juridiction regroupant 26 adjoints du shérif assermentés et environ 5.200 résidents permanents situés principalement dans des villes rurales, notamment Caliente, Pioche, Panaca et Alamo."

À lire aussi
Daniel Radcliffe dans le 4e volet de la saga "Harry Potter" insolite
VIDÉO - "Harry Potter" : la cape d'invisibilité, désormais une réalité ?

"Je pense que cela a commencé comme une blague, mais il pourrait y avoir suffisamment de gens qui la prennent au sérieux, et cela pourrait être un problème, a expliqué le shérif. Il pourrait y avoir des blessés et des gens risquent d'aller en prison. Ce n'est pas un sujet de plaisanterie."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Perché États-Unis Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants