1 min de lecture Donald Trump

États-Unis : ces militants pro-armes qui tournent le dos à Donald Trump

REPORTAGE - Inquiétude face à la Covid-19, peur des émeutes, protestations, les Américains se sont rués l'an dernier chez les marchands d'armes.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
États-Unis : ces militants pro-armes qui tournent le dos à Donald Trump Crédit Image : STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Brice Dugénie édité par Thomas Pierre

Le nouveau président devra, comme ses prédécesseurs, sans doute gérer le débat sur les armes à feu aux États-Unis. Avec l'inquiétude face à la Covid, la peur des émeutes, les protestations, les Américains se sont rués l'an dernier chez les marchands d'armes. 

Le 18 janvier, à Richmond, en Virginie, des révolutionnaires surarmés ont manifesté, le deuxième amendement chevillé au corps. Ces partisans du port d'armes prônent la révolution et appellent avec détermination à un ordre nouveau. Cet homme "qui hurle que personne ne pourra l'arrêter" s'appelle Mike Dunn. Il est le chef d'une milice. Tenue militaire, fusil-mitrailleur sur la poitrine et pistolet à la ceinture, il fait partie des électeurs déçus par Donald Trump, jugé trop tendre. 

"Le président Trump a signé plus de lois contre les armes que les deux précédents présidents réunis", affirme-t-il. "Il a violé la Constitution. Si Trump a fait cela, il est sûr que Joe Biden fera encore pire. On s'y attend, donc je suis là avec mes gars et on a fait ce qu'on a fait", assure-t-il. 

"On avance vers une possible révolution"

Pour lui et ses hommes qui l'accompagnent, il faut aller beaucoup plus loin, renverser le système. Faire une révolution armée si nécessaire, au nom de la liberté. Il voit l'assaut sur le Capitole comme un point de départ. "Je crois qu'on avance vers une possible révolution", dit Mike Dunn.

À lire aussi
people
Bernie Sanders : Jennifer Ellis, la créatrice des moufles, est devenue une star

"Beaucoup de gens se sont détournés de Donald Trump et de son parti. Moi, j'étais fan. Je suis parti pour un autre combat. Je suis déterminé. Je suis prêt à donner ma vie pour mes droits", poursuit le militant. Traqués par les services de renseignements, ces hommes s'affichent pourtant à visage découvert face aux policiers, déterminés à faire triompher leurs idées. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Donald Trump Armes États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants