2 min de lecture FBI

Présidentielle américaine : Biden dénonce le harcèlement de fans de Trump

Joe Biden a dénoncé le harcèlement de fans du président alors que plusieurs camions arborant des drapeaux pro-Trump ont encerclé un car de campagne démocrate au Texas. Le FBI a ouvert une enquête.

Le candidat démocrate Joe Biden lors d'un meeting à Philadelphie (Pennsylvanie), le 1er novembre 2020.
Le candidat démocrate Joe Biden lors d'un meeting à Philadelphie (Pennsylvanie), le 1er novembre 2020. Crédit : JIM WATSON / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

"J’aime le Texas", a écrit le président américain évoquant une vidéo postée sur Twitter, dimanche 1er novembre, où l’on voit plusieurs camions parés de drapeaux pro-Trump en train d'encercler un car Biden/Harris. Une publication qui n’a pas été du goût de son rival démocrate. Joe Biden a dénoncé ce présumé harcèlement qui a mené à l’ouverture d’une enquête par le bureau du FBI de San Antonio. Aucun blessé n'a été rapporté, mais on ignore si des participants étaient armés.

Dans ce car, se trouvait la candidate au congrès Wendy Davis, rapportent des responsables du parti. Celle-ci a dû interrompre son trajet et annuler deux événements et une conférence de presse par "mesure de sécurité". "On n'a jamais vu une telle chose - en tout cas on n'a jamais eu un président qui pense que c'est une bonne chose", a dénoncé Joe Biden devant ses partisans à Philadelphie.

Lors d'un meeting dans le Michigan, le président Donald Trump a défendu ses fans, estimant que ces derniers avaient essayé de "protéger" le car démocrate. "Vous voyez comment nos troupes, vous savez, ont essayé de protéger ce car hier", a-t-il déclaré.

Une recrudescence des tensions à l’approche de l’élection

Une autre publication a suscité la colère des démocrates : Donald Trump Jr, un des fils du président, a encouragé les fans de son père à "continuer". "Chers amis, nous ne sommes pas comme ça. Nous sommes bien meilleurs que ça", a réagi l’ex vice-président, alors que des évènements ont dû être annulés par mesure de précaution. 

À lire aussi
États-Unis
Les infos de 18h - États-Unis : ces partisans de Trump qui croient en sa revanche

De fait, les tensions sont vives à quelques jours de l’élection présidentielle prévue mardi : des responsables démocrates du comté de Floyd, en Géorgie, ont annulé un événement de campagne. En cause : une "importante présence de milice attendue" en raison du rassemblement prévu par M. Trump dans la ville de Rome.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
FBI Harcèlement États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants