1 min de lecture États-Unis

États-Unis : aucune poursuite contre l'Américaine accusée d'homicide après une fausse couche

Marshae Jones avait été inculpée d'homicide involontaire par la justice de l'État de l'Alabama pour la mort de son foetus au cours d'une fausse couche, causée par une blessure par balle lors d'une bagarre.

Une femme enceinte .
Une femme enceinte . Crédit : AFP / LOIC VENANCE
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

L'État de l'Alabama a adopté en mai une loi interdisant l'avortement, même en cas de viol ou d'inceste, et l'assimilant à un homicide. Cette loi est censée entrer en vigueur en novembre mais elle devrait être bloquée par la justice d'ici là car elle enfreint la jurisprudence de la Cour suprême des Etats-Unis qui a légalisé l'avortement en 1973. 

Néanmoins, fin juin, Marshae Jones, une Américaine de 27 ans, a été inculpée d'homicide involontaire par la justice de cet État pour la mort de son foetus au cours d'une fausse couche, causée par une blessure par balle

Mais ce mercredi 3 juillet, la procureure locale Lynneice Washington a abandonné toutes les poursuites pesant sur elle.  "Il n'y a aucun gagnant, que des perdants dans ce triste cas", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse citée par la presse locale. "C'est la décision appropriée, à la fois pour notre cliente et pour l'État de l'Alabama", a réagi l'avocat de la jeune femme dans un communiqué. 

En décembre 2018, Marshae Jones avait été blessée par une autre femme durant une bagarre, lors de laquelle elle avait reçu plusieurs balles dans l'abdomen, provoquant la mort du foetus de cinq mois. Le chef de la police locale avait alors déclaré dans les médias que la jeune femme avait "commencé" et "alimenté la bagarre". Un grand jury avait inculpé Marshae Jones d'homicide involontaire et elle avait été placée en détention la semaine dernière. 

À lire aussi
Donald Trump a inauguré ce nouvel atelier en présence de Bernard Arnault, PDG du groupe LVMH et de sa fille et conseillère Ivanka Trump. Donald Trump
Trump tacle Macron : "Peut-être que nous avons un meilleur président"

Son cas avait suscité l'indignation d'organisations de défense des droits humains. La puissante association de défense des droits civiques ACLU s'est félicitée du "refus" de la procureure de "poursuivre quand la loi et la justice réclament que les charges soient abandonnées".  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Justice Enceinte
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants