1 min de lecture Migrants

Migrants morts sur le Rio Grande : les corps du père et de son bébé rapatriés

Les corps du père et de sa fille de deux ans, retrouvés morts sur la rive du Rio Grande en tentant de rejoindre les États-Unis, ont été rapatriés au Salvador.

Les corps du père et de sa fille de deux ans, retrouvés morts sur la rive du Rio Grande en tentant de rejoindre les États-Unis, ont été rapatriés au Salvador le 30 juin 2019
Les corps du père et de sa fille de deux ans, retrouvés morts sur la rive du Rio Grande en tentant de rejoindre les États-Unis, ont été rapatriés au Salvador le 30 juin 2019 Crédit : MARVIN RECINOS / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

L'image avait le tour du monde et provoqué une vague d'émotion. Les corps d'Oscar Alberto Martinez, 25 ans, et de sa petite fille Angie Valeria, qui allait avoir 2 ans, gisaient au bord du fleuve Rio Grande alors que les deux Salvadoriens tentaient de rejoindre les États-Unis en passant par le Mexique. L'image est devenue le symbole de la crise de l'immigration vers les États-Unis. 

Dimanche 30 juin, les dépouilles du père et sa fille ont été ramenées au village de La Hachadura, près de la frontière du Guatemala. Leurs corps ont été transportés par des corbillards accompagnés d'une longue caravane. Les victimes seront enterrées lundi dans un cimetière de la périphérie de la capitale San Salvador, après avoir été veillées durant la nuit dans un funérarium.
 
Les deux migrants se sont noyés le 23 juin et leurs corps ont été découverts sur la rive mexicaine du Rio Grande, dans les environs de Matamoros, dans l'État mexicain de Tamaulipas. "Oscar et son bébé sont devenus une icône qui attire l'attention au niveau national et international sur le drame de la migration, qui se produit depuis longtemps", a déclaré à l'AFP Cesar Rios, directeur de l'Institut salvadorien du migrant (Insami). 
 
Le cas d'Oscar Martinez et de sa fille illustre "l'inefficacité des politiques menées par les gouvernements" qui ne parviennent pas à "garantir une vie digne" à leurs citoyens et "la possibilité pour les jeunes de se projeter dans l'avenir", a-t-il estimé. Assurant que les flux migratoire sont causés par la pauvreté et à l'insécurité qui règnent dans les pays de départ. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Mexique États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants