1 min de lecture Daesh

Daesh : "On va avoir affaire à une guérilla", dit Frédéric Encel sur RTL

INVITÉ RTL - Si la victoire militaire sur les combattants de Daesh semble proche, cela ne signe pas la fin de l'État Islamique selon Frédéric Ancel, professeur à Sciences Po.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
État Islamique : "on va avoir affaire à une guérilla", dit Frédéric Encel sur RTL Crédit Image : DELIL SOULEIMAN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Camille Schmitt

La dernière bataille de l'État Islamique a lieu dans une petite ville de l'Est de la Syrie. La victoire sur les jihadistes semble très probable. Mais pour Frédéric Encel, maître de conférence à Sciences Po et auteur de Mon Dictionnaire de Géopolitique, cela ne signe pas pour autant la fin de l'État Islamique. 

"À partir du moment où Daesh est vaincu sur le plan militaire, ce groupe idéologiquement fanatique se mute. On va avoir affaire ces prochaines années à une guérilla, comme c'était le cas avant l'établissement de l'État califal", développe-t-il. 

Si Frédéric Encel admet "la fin de la forme étatique [de Daesh]" est proche, il nuance toutefois cette disparition. Le califat devrait disparaître en Syrie et en Irak, selon lui, mais pas au Sahel, où de nouvelles tentatives ont été faites de "créer de nouveau un état califal" par des jihadistes, "de Daesh ou d'autres groupes". Par exemple, "il y a 3 ans en Libye, les forces occidentales ont réussi à déraciner in extremis ce qu'il allait devenir un nouvel état califal", explique-t-il. 

"L'islamisme radical prendra une autre forme", selon Frédéric Encel. "Les chefs et les principaux militants savent très bien se dissimuler au sein de la population civile, en Irak et en Syrie pour l'essentiel", détaille-t-il, d'autant plus qu'ils sont "protégés par une bonne partie de la population". Et lorsque ces cadres de l'État Islamique sont dispersés, "ils sont plus dangereux pour nous autres à l'extérieur, parce qu'ils vont devoir démontrer qu'ils sont toujours très actifs, et qu'ils vont devoir frapper davantage sur le plan terroriste". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Daesh International Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants