3 min de lecture Accident

Espagne : le fléau des puits illégaux a déjà fait deux nouvelles victimes

Leur existence avait causé la mort de Julen, un petit garçon de 2 ans, en janvier : les puits illégaux non signalés pullulent sur le territoire espagnol et continuent de faire des victimes. Faute d'action effective du gouvernement, les communes organisent une prévention à l'échelle locale.

Vue du site où le petit Julen a été retrouvé mort le 26 janvier dernier (Totalán, Espagne)
Vue du site où le petit Julen a été retrouvé mort le 26 janvier dernier (Totalán, Espagne) Crédit : JORGE GUERRERO / AFP
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
Journaliste

Près de deux mois après la mort du petit Julen Roselló, tombé le 13 janvier dernier dans un puits illégal niché dans les monts de Totalán, dans la province de Malaga (Andalousie), le problème des cavités non déclarées continue de se poser pour les habitants des communes de l'arrière-pays ibérique.

Des excavations comme celle de 100 mètres de profondeur dans laquelle le corps de l'enfant de 2 ans avait été retrouvé le 26 janvier dernier parsèment les paysages espagnols. Ces creusées utilisées à des fins frauduleuses pour capter illégalement les eaux souterraines, sont de véritables pièges qui ont déjà fait deux nouvelles victimes depuis la fin du mois janvier, comme l'affirme le quotidien espagnol El País.

La médiatisation du phénomène, connu depuis plus de quinze ans, et la mobilisation des citoyens espagnols sur les réseaux sociaux, a poussé la Garde Civile a chiffrer le nombre de puits illégaux ou abandonnés, estimé à plus d'un million à la suite de l'affaire du petit Julen. En 2006 déjà, le ministère de l'Agriculture espagnol reconnaissait l'existence de 510 000 puits illégaux à travers le pays. 

À lire aussi
Crash en Éthiopie : ce que montre les données des boîtes noires accident
Crash de l'Ethiopian Airlines : ce que montrent les données des boîtes noires

Le nombre exact de puits reste inconnu

Le chiffre effarant du nombre de cavités non signalées et contraires à la législation sur le puisement des eaux souterraines, destinée à garantir la protection de zones protégées, divise l'opinion. Tandis que les ONG telles que Greenpeace ont affirmé que le nombre de puits pourrait bien dépasser le million - avec plus de 7.000 mètres cubes ponctionnés par an - le journal El Confidencial a pointé la valeur relative de ces estimations "non officielles" émises par le ministère de l'Agriculture et reprises en échos dans la presse et sur internet. 

Mais si les Services de protection de la nature (Seprona), ont consenti à publier mi-mars une liste officielle de puits illégaux, utilisés ou laissés à l'abandon, la prévention contre ces pratiques clandestines, aux effets déplorables sur l'environnement et la qualité de l'eau,  s'organise au niveau local. 

Les communes organisent une chasse aux puits

C'est le cas en Andalousie, qui compte encore des milliers de puits sur son territoire, près du lieu où est tombé le petit garçon. Le quotidien national El País rapporte que des locaux de Rincón de la Victoria, s'appliquent depuis janvier à poster leurs photos des trous qu'ils détectent et estiment dangereux, notamment sur le compte Facebook de la municipalité de Totalán. Après s'être rendue sur les lieux, la police locale a rebouché l'une des cavités avec du béton.

Mais ces mesures seraient trop éparses pour constituer une solution pérenne au problème. C'est néanmoins l'avis de Rafael Gálvez, président de l'Association des Techniques de Protection Civiles d'Andalousie (ATPCA), qui affirme que si "les dénonciations sur les réseaux sociaux sont une très bonne chose", celles-ci finissent le plus souvent par ne pas aboutir.

Afin de donner un caractère officiel à ces témoignages, l'association a lancé le 25 janvier dernier un outil de signalement en ligne pour regrouper, sous couvert d'anonymat pour ceux qui le souhaitent, les cavités détectées, légales ou non, présentant un danger pour autrui. À ce jour, une cinquantaine de signalements auraient été déposés sur la plateforme. 

L’information, mise à la disposition de chaque groupement de protection civile pour qu’il en vérifie la véracité, peut ensuite être communiquée aux municipalités “pour qu’elles procèdent comme il convient" au scellement des puits.

La compilation de témoignages, qui sera publiée dans les prochains jours et sera diffusée sur tout le territoire national, sera ajoutée à la base de données du service d’urgence 112. Ce qui permettra d’éviter de nouveaux risques et de faciliter la recherche des personnes disparues. 

Deux autres corps récupérés dans des puits

Depuis l'accident du petit Julen, deux autres corps ont été exhumés dans deux puits d’Andalousie. Le premier, Juan Antonio Santamaria, est un habitant d'une commune de Malaga. Sa dépouille a été retrouvée le 28 janvier dernier, deux jours à peine après la découverte de Julen à Totalán.

La Garde civile a présumé qu'il s'agissait d'un accident : l’hypothèse étant que l'homme s'est introduit dans le puits pour sauver son chien, également retrouvé mort. Le vendredi 8 février, le Consortium provincial des pompiers de Cadix a récupéré le corps d’un autre homme en décomposition avancée à l’intérieur d’un autre puits d'une commune de Cadix. La Garde civile poursuit son enquête.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Accident Mobilisation Espagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797181777
Espagne : le fléau des puits illégaux a déjà fait deux nouvelles victimes
Espagne : le fléau des puits illégaux a déjà fait deux nouvelles victimes
Leur existence avait causé la mort de Julen, un petit garçon de 2 ans, en janvier : les puits illégaux non signalés pullulent sur le territoire espagnol et continuent de faire des victimes. Faute d'action effective du gouvernement, les communes organisent une prévention à l'échelle locale.
https://www.rtl.fr/actu/international/espagne-le-fleau-des-puits-illegaux-a-deja-fait-deux-nouvelles-victimes-7797181777
2019-03-11 19:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LBctnlUUGHcIyhQjkVt_xw/330v220-2/online/image/2019/0117/7796257482_les-recherches-se-poursuivent-a-totalan-pour-retrouver-julen-coince-dans-un-puits.jpg