1 min de lecture Famille royale

Affaire Epstein : des mails piratés pourraient éclabousser le prince Andrew

L'associée de Jeffrey Epstein, homme d'affaires accusé d'être à la tête d'un trafic sexuel d'adolescentes, a vu ses mails être piratés. Si le contenu en est révélé, ils pourraient mettre en cause le prince Andrew, ami de Jeffrey Epstein.

Le prince Andrew, duc d'York, le 11 novembre 2017
Le prince Andrew, duc d'York, le 11 novembre 2017 Crédit : Stefan Rousseau / POOL / AFP
IMG_5140
Sarah Rozenbaum

Près de 6 mois après sa mort, Jeffrey Epstein, millionnaire américain soupçonné d'être à la tête d'un immense trafic sexuel d'adolescentes continue à faire parler de lui. C'est cette fois son associée de longue date, Ghislaine Maxwell, mondaine britannique accusée notamment d'avoir été la rabatteuse des jeunes filles destinées au trafic, qui est mise en cause. 

D'après une lettre de ses avocats envoyée début décembre mais rendue publique il y a peu, ses mails personnels ont été piratés. Une nouvelle qui risque de provoquer des sueurs froides chez le prince Andrew, deuxième fils de la reine d'Angleterre. Ami de Jeffrey Epstein pendant des années, il aurait été lié au trafic en abusant lui aussi d'une jeune fille, mineure au moment des faits. Une des victimes présumées de Jeffrey Epstein, Virginia Roberts, a en effet affirmé qu'elle avait été contrainte à avoir des rapports sexuels avec le prince Andrew au début des années 2000.

Mails entre le prince Andrew et l'associée d'Epstein

Selon un documentaire de la BBC diffusé en 2019, le duc d'York et Ghislaine Maxwell ont échangé par mails au sujet de Virginia Roberts. Le prince Andrew aurait envoyé : "Dites-moi quand nous pouvons parler. J'ai quelques questions spécifiques à vous poser sur Virginia Roberts". À cela, Ghislaine Maxwell aurait répondu : "J'ai des infos. Appelez-moi quand vous avez un moment". Si ces mails venaient à être confirmés ou d'autres mails compromettants révélés, le duc d'York qui a été relevé de tous ses "engagements publics" pourrait avoir à en répondre devant un tribunal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Famille royale Justice Pédophilie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants