1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. "Enquête exclusive" : des oligarques russes réfugiés avec leurs yachts en Turquie, à l'abri des sanctions
2 min de lecture

"Enquête exclusive" : des oligarques russes réfugiés avec leurs yachts en Turquie, à l'abri des sanctions

VIDÉO - Depuis que des sanctions ont été imposées aux oligarques russes, à cause de la guerre en Ukraine, plusieurs yachts ont été saisis. Pour éviter la sanction, certaines des plus grandes fortunes de Russie ont jeté l'ancre en Turquie. Les équipes d'"Enquête Exclusive" sont allées sur place.

Capture d’écran 2022-07-15 134151
Capture d’écran 2022-07-15 134151
Crédit : C Productions / M6
Des oligarques russes sont réfugiés avec leur yacht en Turquie, à l'abri des sanctions
00:03:18
La rédaction de M6 - édité par Philippine Rouvière Flamand

Dans le sud de la Turquie, au détour d'une crique près de Bodrum, à l'abri des regards, se trouve le Titan, un super yacht de 80 mètres de long. Il bat pavillon des Bermudes, mais il appartient à un oligarque russe, Alexander Abromov, qui est à la tête du plus grand producteur d'acier de Russie. Comme lui, pour éviter les saisies liées aux sanctions contre la guerre en Ukraine, une dizaine de proches du Kremlin sont venus mettre ici leurs bateaux à l'abri. 

Les équipes d'Enquête Exclusive ont suivi Yasser Anter, un journaliste local, dans sa traque des yachts parmi les plus luxueux au monde. Selon lui, "si des oligarques russes sont venus, c'est parce que la Turquie n'a pas voulu s'impliquer dans la guerre entre l'Ukraine et la Russie. Donc les yachts sont arrivés ici en mars-avril, et ont jeté l'ancre dans les baies de la région." 

En France, en Italie, aux États-Unis ou en Espagne, les yachts des oligarques russes ont été saisis par dizaines dans le monde, comme à Palma de Majorque. La Guardia civile espagnole, épaulée par le FBI, y a saisi le Tango, un super yacht de 78 mètres qui appartient à un proche de Vladimir Poutine. 

Cap sur la Turquie

Les oligarques qui ont pu fuir à temps ont mis majoritairement le cap sur la Turquie. On y a aussi trouvé le yacht de Roman Abramovitch, le Solaris, qui n'a pas bougé de la baie de Bodrum depuis le mois de mars. Il s'agit d'un incroyable bateau de 140 mètres de long, qui vaut plus de 400 millions d'euros. Son propriétaire est le plus célèbre des milliardaires russes. Son magnifique bateau est aussi une forteresse difficile à approcher. Le yacht est placé sous bonne garde. 

À écouter aussi

Yasser Anter explique que "la coque est en acier blindé, et qu'ils ont la capacité de perturber les journalistes en brouillant les systèmes des caméras et des téléphones portables avec des ultra sons. Ils peuvent viser tous ceux qui s'approchent à moins de 300-400 mètres du bateau. À bord du Solaris, il y a même une unité de force spéciale de 20- 25 personnes qui ont reçu une formation militaire." 

Les militants contre la guerre se mobilisent

Dans ce numéro d'Enquête Exclusive, à regarder dimanche soir à 23 heures sur M6, on voit que malgré tous ces systèmes de sécurité, des activistes contre la guerre en Ukraine ont réussi à perturber l'arrivée du Solaris à Bodrum. Ils scandent "Non à la guerre en Ukraine !", avec des drapeaux ukrainiens, depuis un semi-rigide a quelques mètres du yacht. Cette poignée de militants ne change pas grand-chose à l'affaire, car en Turquie, aucune menace réelle ne plane sur les bateaux russes. Aujourd'hui, les yachts, ultime signe extérieur de richesse, symbole de la toute puissance, font plus que jamais débat. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.