2 min de lecture États-Unis

Enquête en destitution : Trump ou ses avocats invités à témoigner le 4 décembre

Donald Trump ou ses avocats sont invités à témoigner mercredi 4 décembre au Congrès dans le cadre de l'enquête en vue d'une destitution visant le président des États-Unis.

Le président des États-Unis Donald Trump (illustration)
Le président des États-Unis Donald Trump (illustration) Crédit : Crédit Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

L'enquête en vue de la destitution du président des États-Unis Donald Trump, lancée par le Congrès le 24 septembre dernier, avance à grand pas. La commission judiciaire de la Chambre des représentants a invité Donald Trump ou ses avocats à "participer" à une audition le 4 décembre, qui marquera l'ouverture d'une nouvelle phase de l'enquête en destitution ouverte à son encontre.

"J'espère que vous ou vos avocats accepterez de participer à cette audition", lui a écrit l'élu démocrate Jerry Nadler, qui préside cette commission chargée de rédiger les articles de mise en accusation du président américain.

Dans une série de tweets publiés dans l'après-midi ce mardi 26 novembre, Donald Trump avait dénoncé au sujet de cette enquête "une arnaque démocrate qui ne va nulle part", déclarant qu'il "aimerait beaucoup" que des gens proches de lui soient invités à témoigner. 

Donald Trump va-t-il répondre à l'invitation ?

"Même si je n'ai rien fait de mal et n'aime pas apporter de crédit à cette parodie de justice, j'aime cette idée et, afin que le Congrès puisse de nouveau se concentrer (sur son rôle législatif, NDLR), je vais envisager sérieusement" de témoigner, avait déclaré Donald Trump le 18 novembre dernier.

À lire aussi
Le démocrate Joe Biden, le 28 juillet 2020, à Wilmington, dans le Delaware. États-Unis
Présidentielle américaine : pour Biden, le débat est l'occasion de rassurer sur sa vigueur

L'enquête menée par la Chambre des représentants doit déterminer si Donald Trump mérite d’être destitué pour avoir commis un abus de pouvoir en menant un chantage sur le président ukrainien en échange d'une enquête sur le fils de Joe Biden, afin de nuire à son possible rival de la prochaine présidentielle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Maison blanche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants